×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tourisme: Atlas Hospitality dans la bataille

Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

. Un plan de développement de 2 milliards de DH d’ici 2015. De 17, le parc hôtelier passera à 38 unités en 2015. La chaîne vient d’acquérir les 3 hôtels Les AlmohadesLA lutte pour le leadership dans l’industrie touristique nationale met inévitablement en scène Atlas Hospitality Morocco. AHM dont le capital est détenu à 60% par Royal Air Maroc (le reste par des institutionnels marocains), compte déjà parmi les chaînes leaders du pays avec 17 hôtels (voir carte), mais ne compte pas s’arrêter là. Son plan de développement (2010-2015) donne à voir déjà que les deux prochaines années refléteront «une nouvelle inflexion stratégique du groupe avec une montée en puissance du parc». Il passera à 20 hôtels courant 2012, pour une offre de 8.000 lits. Soit une progression de 15% par rapport à 2010. Cette capacité d’hébergement passera dès la fin de l’année de 5.000 à 7.000 lits. C’est une croissance de 40% qui permettra au groupe de consolider sa seconde place (tous opérateurs confondus) et son rang de leader parmi les opérateurs 100% maroco-marocains, avec la reprise des 3 hôtels Almohades, propriété de la Somed, et la gestion de l’hôtel La Marina d’Agadir. L’ouverture en mars 2011 des hôtels 5 étoiles Atlas Fès &Spa, d’une capacité de 300 lits, sur les hauteurs de la Médina, et 4 étoiles, Atlas Souani, à Al Hoceima, en partenariat avec la CGI confortera les ambitions du groupe dont le parc atteindra 38 unités en 2015. Un bond en avant qui sera rendu possible surtout grâce au lancement d’une série d’hôtels de 2 et 3 étoiles. L’ambition affichée de la filiale du groupe RAM, d’occuper le terrain de l’hôtellerie économique ne fait aucun doute. Il compte y développer un nouveau concept, une gamme low cost, de 16 unités, à l’entrée des villes de Tanger, Larache, Safi, Fès, Meknès, Marrakech, Oujda et sur des aires d’autoroutes. La spécificité consiste en un concept architectural pouvant être reproduit sur chacun des sites et managérial extrêmement optimisé, en termes de coûts et de ressources humaines. Une sorte de déclaration de guerre annoncée à la formule économique du groupe Accor notamment pour ses enseignes Etap et Ibis. En tout cas, Atlas Hospitality Morocco entend défendre crânement son rang. Son objectif, conquérir une position centrale sur le segment de la clientèle à budget modéré. Le succès du business model du groupe dont le chiffre d’affaires en périmètre consolidé pour 2011 est estimé à 700 millions de DH illustre, selon le management, la capacité de la destination à produire des opérateurs de taille pouvant opérer dans la rentabilité et la croissance des investissements. Les hôtels du groupe affichent un taux d’occupation de 64% en 2010, largement supérieur à la moyenne nationale (41%). Toutefois le groupe traîne deux boulets. Son hôtel Atlas Airport (100% de taux d’occupation), ouvert il y a seulement trois ans, subit déjà le poids de l’usure. L’absence d’un institut interne de formation, comme c’est le cas chez Accor, se reflète dans le service. Le jeune âge du groupe, créé en 2002 avec 2 hôtels, ne le dédouane pas, sachant qu’il entend bien jouer les premiers rôles. Le plan de croissance doté d’un budget d’investissement de 2 milliards de DH suffira-t-il pour tenir le pari? Rien n’est moins sûr, mais à terme, il permettra de porter ses effectifs de 1.400 à 3.000 collaborateurs. Ce qui en fera un des premiers employeurs du secteur. Et son maillage s’étendra sur Agadir où le groupe occupe le rang de 1er opérateur de la ville, Marrakech, Essaouira, Casablanca, Rabat, Fès, Meknès, Tanger, Oujda, Nador, Al Hoceima, Ifrane, Kenitra, Chefchaouen et Khénifra. Ayant démarré en 2002 avec uniquement 2 unités hôtelières, Atlas Hospitality a pu ainsi assurer sa place dans le paysage institutionnel hôtelier marocain en développant non seulement ses capacités multi-segments avec un croissance régulières à 2 chiffres, tout en trouvant les financements nécessaires grâce à sa forte rentabilité opérationnelle au grand bonheur de ses actionnaires.Bachir THIAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc