×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Tope là!

    Par L'Economiste | Edition N°:271 Le 13/03/1997 | Partager

    A Abidjan, en Côte-d'Ivoire, les hommes vivent dans une terreur bleue. Un homme aurait même perdu son sexe.
    Un autre a ressenti une douleur dans le bas-ventre et son sexe s'est rétréci.
    Un troisième a perdu son membre en urinant. Point commun: chacun venait de saluer un inconnu. D'autres cas encore ont été révélés par la presse ivoirienne. Qu'est-ce qui fait que les sexes des hommes s'évaporent ainsi sans laisser de trace?
    La magie noire. A l'aide d'une poudre noire, semble-t-il, des envoûteurs s'attaquent à la virilité des hommes en leur jetant un sort de la main. Rien n'est encore prouvé jusqu'à présent, mais les gens ne se saluent plus.
    Il y en a même qui, comme de vulgaires débiteurs insolvables, rasent les murs, bardés de gris-gris et d'amulettes, pour éviter de serrer des mains amies.
    Salut cousin, sexe de moins.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc