×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tomates/Exportations
    Azura s’attaque au marché américain

    Par L'Economiste | Edition N°:2769 Le 05/05/2008 | Partager

    . Deux tonnes de tomates expédiées à partir de Dakhla. Les coûts de transport encore trop élevés LA tomate marocaine commence à s’imposer sur le marché américain. L’entreprise Azura, qui appartient au groupe agricole Tazi, a envoyé, le 23 avril au départ de Dakhla, ses premières caisses de tomates. Soit deux tonnes de tomates rondes cerises, qui ont été acheminées vers la côte-est des USA par Royal Air Maroc. Selon Younès Zrikem, DG du groupe Tazi, la marchandise a passé avec succès tous les barrages de contrôle administratif. Ce sont trois organismes qui interviennent dans le processus, à savoir les services de douane, les services phytosanitaires (Ephis) et la Food and drug administration. Au Maroc, ce sont la direction de la protection des végétaux et l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations qui ont délivré les autorisations pour exporter la marchandise vers les Etats-Unis. Avant d’en arriver là, l’homologation de l’exploitation agricole à Dakhla, conditionnée par des mesures de protection sanitaire, a été nécessaire. A noter que seules les zones de production de Dakhla, d’El Jadida et Oualidia sont agréées par la Food and drug administration car indemnes du risque de mouche blanche. Les dirigeants d’Azura ont de fortes ambitions sur le marché américain où le niveau des prix de la tomate est supérieur aux cours européens. Reste toutefois à trouver un moyen de transport à meilleur coût, l’aérien étant encore trop cher. Une ligne maritime vers les USA au départ de TangerMed pourrait être la solution dès l’an prochain. Le transport bimodal est également évoqué comme alternative. Pour l’heure, la période d’expédition vers les USA, qui s’étale de décembre à fin avril, est ainsi pratiquement terminée. Les responsables d’Azura se préparent déjà pour la prochaine campagne. Le processus d’homologation de leurs stations de conditionnement du Souss est en préparation. Ces unités doivent traiter la production de Dakhla à acheminer vers les USA. Selon Zrikem, des discussions sont en cours entre les institutionnels marocains et américains pour accélérer le processus. Au Maroc, Azura est présente principalement dans le Sud: Marrakech, Agadir, Errachidia et Dakhla. Dans cette province du Sud, où Azura produit également du melon, les exploitations de l’entreprise s’étendent sur 300 ha dont 50 ha de cultures de tomates sous serres. Aujourd’hui, des extensions des superficies des exploitations sont au programme.


    Carte de visite

    SPÉCIALISÉ dans la culture maraîchère et fruitière, le groupe agricole Tazi est porté par deux grandes marques: Azura et Idyl. Créée en 1988, Azura est implantée au Maroc et en France et emploie plus de 15.000 personnes. Entreprise intégrée, la société maîtrise son processus, de la pépinière à la commercialisation en passant par la logistique et le conditionnement. Plus de 150.000 tonnes de fruits et légumes sont ainsi annuellement commercialisées à travers toute l’Europe via la plateforme de l’entreprise à Perpignan. Le Moyen-Orient est également une place où sont présents, via Dubaï, les produits du groupe. Primeurs, agrumes, herbes aromatiques, olivier, dattes Majhoul, fruits à noyau font l’essentiel de sa production, mais la tomate reste le produit-phare du groupe.Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc