×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Textile: Les USA souhaitent imposer des quotas à la Chine

Par L'Economiste | Edition N°:1892 Le 08/11/2004 | Partager

. Des organisations américaines ont déposé des demandes pour limiter les importations chinoisesLa Chine a protesté vendredi 5 novembre contre une tentative américaine de limiter les importations de produits textiles chinois, affirmant qu’une telle décision violerait les principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).«Cela porterait inévitablement atteinte au mécanisme du commerce multilatéral et changerait la donne des droits et des obligations de la Chine au regard de l’OMC», a déclaré le ministère du Commerce sur son site Internet.«La Chine se réserve le droit de prendre des mesures dans le cadre de l’OMC», a ajouté le communiqué publié deux jours après l’acceptation par la Commission américaine pour l’application des accords textiles d’examiner une plainte de fabricants de produits textiles et de vêtements qui souhaitent imposer des quotas à la Chine.Selon le ministère chinois du Commerce, des quotas auraient aussi un impact négatif sur les producteurs de coton et les consommateurs américains de même que sur les exportateurs de machines textiles et sur les investisseurs en Chine.Le mois dernier, une dizaine d’organisations américaines avaient déposé des demandes dites de sauvegarde pour limiter les importations chinoises.Trois services gouvernementaux américains au moins doivent voter pour approuver les demandes qui, si elles étaient acceptées, ouvriraient une période de consultations entre Washington et Pékin pour tenter de trouver une solution négociée au problème.Si ces discussions devaient échouer, Washington pourrait alors limiter les exportations chinoises vers les Etats-Unis à une croissance de 7,5% dans les catégories visées par les demandes.Selon Cass Johnson, président de la NCTO, le conseil national des organisations textiles, la part de marché des importations chinoises a atteint quelque 70% pour certaines catégories en 2004, contre 10% en 2001.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc