×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Textile: La préoccupation chinoise

Par L'Economiste | Edition N°:1628 Le 22/10/2003 | Partager

. L'“usine du monde” peut être battue sur le terrain de la créationLes textiliens n'ont plus de temps à perdre, faut-il encore le répéter? En tout cas, au cours des assises du secteur qui se sont déroulées à Marrakech en fin de semaine dernière, les intervenants étrangers ont remis l'accent sur le facteur temps, sans perdre de vue les fondements sans lesquels l'industrie ne pourrait prendre correctement son envol. D'ailleurs, les tables rondes ont toutes abordé des sujets sensibles liés à la compétition internationale dans laquelle le Maroc compte s'inscrire. Pour Christian de Boissieu, professeur à la Sorbonne, l'environnement mondial est en pleine mutation en faveur des Etats-Unis. “La reprise est annoncée et la croissance avoisine les 3, voire 3,5% en 2004, ce qui laisse supposer une hausse de la zone euro variant entre 1,5 et 1,8%”, laissait-il entendre. Les conséquences, estime De Boissieu, vont se traduire par un rebondissement immédiat des pays émergents asiatiques dans le sillage américain. “Et bien évidemment, cette nouvelle architecture mondiale sera bien loin de profiter aux pays émergents maghrébins, comme le Maroc qui est pénalisé par son taux de change”, fait observer l'universitaire. C'est aussi, pour cela, que Salah Eddine Mezouar, président de l'Amith, met l'accent sur la nécessité de se diriger vers des stratégies de niche basées sur la différenciation, surtout dans un contexte mondial où la référence prix est fixée par la Chine. Un dollar faible et un euro fort attireront irrémédiablement les Chinois et créeront la débâcle de plusieurs industries. “Le processus d'ouverture est irréversible, mais il ne faut pas se décourager”, soutient Joan Canals, président du Conseil intertextile espagnol. Il ne faut pas sombrer dans une situation qui pousserait à produire plus, alors que le niveau de la consommation n'augmente pas forcément. Surtout, rappelle-t-il, “les vêtements n'ayant plus la même valeur, près de 60% des achats se font aujourd'hui par nécessité”. Selon lui, les solutions résident dans la maîtrise du temps et l'intégration régionale, pour tenter de limiter les dégâts d'une Chine envahissante. Un avis entièrement partagé par Guillaume Sarkozy, président de l'Union des industries textiles, qui s'est dit très impressionné par les efforts de transparence effectués par le Maroc. Pour lui aussi, la Chine représente un gros problème car depuis son adhésion à l'OMC, elle ne respecte pas les règles établies. “Quelle naïveté de l'avoir crue!”, ironisera-t-il. En France, rappelle Sarkozy, le mètre chinois arrive à plus faible coût que le prix de la matière première mondiale. Et pour éviter cela, l'Europe doit mettre en place un observatoire de la Chine pour une plus grande équité. “Une alliance mondiale est souhaitable, précise-t-il, car sans macroéthique, la microéconomie sera sapée par ses propres déséquilibres”. Selon lui, l'Europe a intérêt à clairement définir sa stratégie. Seul un espace paneuromed lui permettra de jouer dans l'arène mondiale.


Ethique

Côté entreprise, les autres intervenants n'y vont pas de main morte: il faut placer les ressources humaines au cœur du système, si le Maroc veut aller de l'avant. Les conditions de travail, les droits de l'homme, la sécurité et les valeurs de l'entreprise sont autant d'éléments à prendre en compte pour une entreprise qui se mondialise, estiment les participants. Sujet sur lequel l'Amith a déjà planché, en élaborant une charte des valeurs et d'éthique sociales.Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc