×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Textile: L’expérience du consortium rééditée

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. Cinq sociétés regroupent leurs fonctions prospection et achat sous la bannière Mosaic Textile consortium . Objectif: Devenir plus agressives sur les marchés étrangersLes recommandations des experts italiens désignés par l’Onudi dans le cadre de la coopération avec l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) commencent à prendre forme. En effet, des opérateurs viennent de procéder à la création d’un autre consortium à l’export (cf. www. leconomiste.com) pour faire face à la mondialisation et avoir une meilleure position sur les marchés étrangers. Baptisé “Mosaic Textile consortium”, cet ensemble compte cinq sociétés de textile, qui ont regroupé leurs synergies dans l’objectif d’effectuer des prospections de marchés et des achats groupés. Notons que ce consortium est composé de cinq sociétés de confection de taille moyenne, employant entre 15 et 300 personnes fabriquant des produits différents. Il s’agit de Donitex, Vetwear, Atalante, Interlinge et Caroline. Et c’est en présence de tous les partenaires que le lancement a été officiellement inauguré le 8 juillet dernier au siège de l’Amith. Rappelons que le principe du consortium se base sur l’union qui permet d’être une force de proposition. Plus concrètement, il s’agit d’un groupement d’intérêt où les entreprises maintiennent leurs individualités mais reconnaissent avoir des faiblesses qui pourront être mieux dépassées à travers l’outil de consortium. Conçu selon le modèle italien (districts) reconnu le plus performant à l’échelle mondiale, ce projet a été financé par l’Onudi. Selon Carlo Belleti, un expert italien initiateur du projet, “cette union doit permettre aux entreprises, notamment aux PME, de partager un certain nombre de coûts liés à des promotions d’exportation et de communication”. Des propos réitérés par Abdelaziz Kabbaj, directeur d’Interlinge, qui s’exprimait au nom des cinq sociétés composant le consortium. Ce dernier estime que l’idée proposée par Belleti tombe à point nommé.Bien qu’il ne s’agisse pas d’une baguette magique susceptible de résoudre tous les problèmes du secteur du textile, ce procédé est un outil supplémentaire de mise à niveau. Il est en effet censé donner plus de poids aux entreprises faisant partie du consortium face à leurs fournisseurs et surtout à leurs clients. Il permet à ces dernières de se diversifier tout en gardant leur propre entité. “Ainsi, lors des voyages de promotion à l’étranger, une seule entreprise négocie au nom des autres. Et les frais sont partagés, ce qui minimise considérablement les coûts”, indique Saad Mahrouch, DG de la société Atalante.L’ouverture de l’Europe, marché de prédilection, a rendu la tâche de plus en plus ardue. “Les actions individuelles sont toujours nécessaires, mais elles demeurent insuffisantes”, souligne Kabbaj. “Il faut faire plus, et seul ça va être difficile, surtout lorsqu’on est une moyenne entreprise”, ajoute-t-il. D’où l’intérêt de la création de consortia.


Réalisations

Aujourd’hui, Mosaic Textile consortium a déjà entamé l’élaboration d’un business plan. Ce dernier va permettre au groupement d’avoir une action commune et d’adopter une nouvelle approche avec les partenaires, notamment l’ANPME, GTZ, les banques… Aussi, le consortium a participé à une mission commerciale aux Etats-Unis, organisée récemment par le CPME dont l’objet est de faire de la prospection de nouvelles niches. La participation a été, à plus d’un égard, fructueuse. Selon Mahrouch, sur 15 sociétés visitées, cinq ont été réceptives. Bien que la concurrence asiatique est omniprésente, elle ne l’est qu’en termes de prix. Meryeme MOUJAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc