×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Téléfilm
«Maria et Assou» ou un «heureux» mariage mixte

Par L'Economiste | Edition N°:2201 Le 26/01/2006 | Partager

. Une coproduction maroco-espagnole. L’histoire inspirée de faits réelsAmes sensibles, préparez vos mouchoirs! Le téléfilm que propose la deuxième chaîne marocaine, 2M, mardi prochain, est des plus émouvants. Réalisé par l’Espagnole Silvia Quer, il relate une heureuse union mixte qui ne tarde pas à tourner au drame.Assou, jeune Marocain du Nord, suit sa bien-aimée, Maria, en Espagne. Il laisse derrière lui une famille désemparée, affectée par la disparition de son chef, le père de Assou. De l’autre côté de la Méditerranée, ils se marient et élèvent paisiblement leurs deux enfants jusqu’au jour où le jeune Marocain, naturalisé, est assassiné par une bande de voyous. Crime raciste. L’histoire commence à partir de là. Elle retrace la souffrance de la jeune Maria affectée par la perte de son mari. Pour ne rien arranger, la justice espagnole est on ne peut plus clémente avec les responsables de sa mort. L’ultime consolation pour la jeune femme reste la famille de son mari ainsi que le Maroc où elle tenait absolument à l’inhumer. Une énième épreuve pour Maria, puisque ni les autorités espagnoles ni les marocaines ne voulaient traiter l’affaire, se rejetant sans cesse la responsabilité.A ceux qui crient à l’exagération dans l’effet dramatique, sachez que le film est tiré de faits réels. D’ailleurs, le film reprend si fidèlement la réalité que la part de rêve et d’optimisme, qu’on attend généralement des productions artistiques, est très diluée. Le film reste assez cru, ce qui, du reste, fait la force des émotions qu’il provoque. Par ailleurs, les producteurs de «Maria et Assou» ont exprimé une satisfaction particulière vis-à-vis de ce travail. Il est, en effet, rare que les télévisions nationales travaillent avec les voisins espagnols. La collaboration avec les Français, les Anglais ou les Belges est plus courante. La deuxième chaîne marocaine a, pour sa part, d’autres raisons d’être fière. «Maria et Assou» est le troisième téléfilm produit et diffusé par la chaîne en l’espace d’un mois. L’objectif fixé par la chaîne, à savoir deux téléfilms par mois, est ainsi largement atteint.A l’affiche de «Maria et Assou», Mariola Ruiz, Younès Bachir, Samia Akariou, Malika Omari et Nora Sqalli. I. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc