×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Télécoms: Swisscom supprimera 655 emplois en 2004

Par L'Economiste | Edition N°:1630 Le 24/10/2003 | Partager

. La mesure est due à la saturation de son marché national Le premier opérateur suisse de télécommunications Swisscom, détenu majoritairement par l'Etat, a annoncé jeudi la suppression l'an prochain de 655 emplois en Suisse, soit 4% des effectifs, qu'il a mise sur le compte de la saturation de son marché national.“La baisse continue des prix et l'absence de possibilités de croissance provoquent une pression sur les coûts, qui obligera Swisscom à améliorer son efficience et à supprimer des postes à nouveau l'an prochain”, a annoncé le groupe dans un communiqué. Swisscom n'a pas évoqué de suppressions d'emplois à l'étranger.En Suisse, les suppressions d'emplois toucheront la branche de gestion du réseau fixe Swisscom Fixnet, qui va voir disparaître 260 postes sur un total d'environ 7.800, poursuivant “les rationalisations engagées depuis plusieurs années déjà”, selon le communiqué. Le portail d'accès Internet Bluewin verra 40 emplois supprimés sur 340. Bluewin va devoir restructurer sa gamme de services “en raison du boom de l'ADSL (Internet à haut débit) et de la croissance réduite de ses autres activités”.Swisscom IT Services, qui gère le parc informatique de Swisscom et de plusieurs banques cantonales, ainsi que de clients extérieurs, va subir une baisse de 300 postes sur 2.300. Quant à Swisscom Immeubles, qui gère les locaux du groupe, elle verra ses effectifs réduits de 55 postes sur 400.Swisscom a assuré qu'il mettrait “tout en oeuvre” pour limiter les suppressions d'emplois en “exploitant les fluctuations naturelles” et “en négociant prochainement de nouveaux modèles de temps de travail avec les partenaires sociaux”.Pour l'avenir, Swisscom avertit que, pour des raisons structurelles, il ne pourra “pratiquement pas développer ses ventes en Suisse au cours des prochaines années”. Améliorer son efficacité est donc pour le groupe “le seul moyen de rester en bonne santé et de procéder aux investissements nécessaires pour garantir sa pérennité”.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc