×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Taza: La ville en chantier

Par L'Economiste | Edition N°:2236 Le 17/03/2006 | Partager

. Cela représente un investissement de 11 millions de DH. Réfection des trottoirs, espaces verts, chaussées… au programme Des boulevards impraticables, des trottoirs sales et des routes défoncées… ces choses appartiennent désormais au passé. Le conseil municipal retrousse enfin ses manches pour mettre fin au délabrement qui défigure Taza depuis de longues années. De fait, un projet de mise à niveau est lancé depuis 2004: les priorités sont le réaménagement des chaussées et trottoirs, l’éclairage public et la propreté de la ville. La première tranche a concerné le renforcement de l’axe routier Taza haut-Travaux publics et qui constitue la principale ligne de liaison entre les deux parties de la ville. La pose de pierres de taille ou de carreaux de part et d’autre des trottoirs est aussi en cours de réalisation. Ce projet a concerné également les deux principales avenues qui traversent la ville (Mohammed V et 3 Mars) et a nécessité une enveloppe de plus de 11 millions de DH. «L’objectif est d’avoir enfin un centre-ville propre», indique Hamid Couscous, président du conseil municipal. C’est dans cette perspective que les travaux d’aménagement et d’ assainissement sont lancés partout dans la ville et en particulier dans les quartiers défavorisés (Rbays, El-Melha, Ourida). Pour la restructuration de ces derniers, un montant global de 1,2 million de DH a été débloqué. Il est à rappeler que la ville de Taza ne compte aucun bidonville. Du reste, le volet esthétique n’a pas été négligé. Les plis relatifs à l’appel d’offres lancé pour les travaux de «relooking» de la ville (espaces verts, fleurissement, lampadaires et bancs) seront ouverts le 20 mars prochain. Un budget de 400.000 DH a été  reservé à cet effet. Par ailleurs, l’infrastructure sportive de la ville de Taza va se renforcer très prochainement par la construction d’ une salle couverte d’une superficie de 8.000 m2. Cela représente un investissement de 7 millions de DH. Les jeunes de Taza pourront exprimer leur talent sportif et cela évitera aux équipes locales de se déplacer jusqu’ à Fès pour disputer leurs compétitions. Ce projet, qui vient d’être voté à l’unanimité par le conseil municipal, lors de la session ordinaire du 9 mars, a été conçu en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. De notre correspondant, Saïd ERREHIOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc