×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Taza: La GTZ soutient la lutte contre le sida

Par L'Economiste | Edition N°:1665 Le 18/12/2003 | Partager

. Par le biais de la troupe théâtrale Al Masrah Al Baladi . L’objectif est de faire en sorte que les spectacles constituent un support éducatifLA troupe théâtrale  Al Masrah Al Baladi a rempli son contrat. Six mois après avoir été subventionnée par la GTZ (Coopération allemande) pour la réalisation de sa pièce sur le sida (cf. www.leconomiste.com), elle est désormais prête pour aller en tournée. Elle commencera d’abord dans les collèges et lycées de la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate et poursuivra sa tournée à travers le Royaume. . Une minute de réflexionIntitulée “Dakikat taammoul” (une minute de réflexion), cette pièce a été présentée officiellement pour la première fois devant les responsables allemands, la semaine dernière à Bouznika. C’était à l’occasion des journées de réflexion sous le thème “Avec les jeunes, vers une stratégie intégrée en matière de l’éducation à la santé”, qui se sont déroulées du 12 au 14 décembre au Centre international Moulay Rachid. Ce rendez-vous a été organisé par les ministères de la Santé et de l’Education nationale et de la Jeunesse. C’est dans le cadre du projet de coopération maroco-allemande en matière d’appui et de sensibilisation à la santé reproductive dans la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate (PADRESS) que cette pièce théâtrale a été subventionnée. Destinés à un public d’adolescents, des collégiens et des lycéens en l’occurrence, les spectacles sont considérés comme un support éducatif pouvant aider dans la lutte menée contre la propagation de la maladie du sida, expliquent les organisateurs. A l’issue de chaque représentation, les spectateurs seront invités à remplir un questionnaire qui leur sera distribué afin d’évaluer ce qu’ils auront retenu de la pièce. Le spectacle dure une heure et dix minutes. Le thème du sida y est abordé de façon symbolique. La scène commence par un acte interprété par la cellule du mal, composée de quatre personnes, pour illustrer le VIH. Ils annoncent au monde entier qu’ils gagneront certainement en dépit des progrès de la science et de la recherche. Un avenir malheureux attend de jeunes adolescents pris par la joie de vivre… Conçue par Noureddine Benkiran et Abdelhak Bouamar et réalisée par ce dernier, “Une minute de réflexion” est la troisième pièce jouée par Al Masrah Al Baladi. Les deux autres pièces de cette troupe locale sont: “Addar” (la maison) et “Min al habba kabba” (trop de bruit pour rien). De notre correspondante,Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc