×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Taounate lance son programme de développement

Par L'Economiste | Edition N°:2332 Le 02/08/2006 | Partager

. Priorotés: Eau potable, réhabilitation d’écoles, construction de collèges . La Banque japonaise de coopération internationale, partenaire Après une large campagne de lutte contre la culture du cannabis, les autorités de la province de Taounate lancent plusieurs chantiers à caractère socioéconomique. Eau potable, réhabilitation d’écoles, construction de collèges… les projets foisonnent. L’ambition de Mohammed Fettal, gouverneur de cette province, est grande. Il veut développer toutes les localités avec l’appui de partenaires solides.La semaine dernière, en présence des élus, de personnalités civiles et militaires et de représentants de la société civile, Fettal a donné le coup d’envoi des travaux du projet de réhabilitation de l’école Ibn Rochd. D’un coût global avoisinant les 500.000 DH, ce projet est financé par le budget de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation.Les habitants de la localité de Ouled Ayad ainsi que ceux des communes rurales de Sidi Yahya Bni Zeroual et Tabouda peuvent aussi être satisfaits. Leurs enfants ne vont plus parcourir le long chemin qui les séparait du collège le plus proche. En effet, la Banque japonaise de coopération internationale financera la construction de trois collèges au centre même de ces localités. Le montant consacré à ces projets avoisine les 18 millions de DH. La réhabilitation du collège Anoual au Pachalik Taher Souk figure également au programme. Ce projet financé par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation a mobilisé un budget d’un million de DH.Et pour loger les étudiants de Outabouabane, le conseil régional Taza-El Hoceima-Taounate prend en charge la construction de Dar Talib pour un coût estimé à 594.456 DH.Mais, le grand projet reste celui de l’approvisionnement en eau potable des communes rurales de Timezgana, Sidi El Mokhfi, Galaz et Mezraoua à partir de la retenue du barrage Sahla. Ce projet qui assurera la desserte de 49 douars, soit une population de 30.000 habitants et dont le coût global est de près de 30 millions de DH vient d’être lancé. Il sera réalisé dans le cadre du partenariat entre l’ONEP, les communes concernées, l’Institut de technologie appliquée  à Taounate (ITA) et l’Institut national des plantes médicinales et aromatiques (INPMA).Dans la municipalité de Rhafsai, c’est un autre projet d’envergure qui verra le jour. Il s’agit du renforcement et de l’extension du boulevard Mohammed V. Bénéficiant d’un financement à hauteur d’un million de DH, ce projet est réalisé en partenariat avec le conseil régional (500.000 DH), le conseil provincial  (200.000 DH), la municipalité de Rhafsail (300.000 DH) et le Groupement des Communes «Coopération » relevant de la province à travers la mobilisation de ses engins et matériel roulant. De notre correspondant à Fès, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc