×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Taounate: Des routes rurales désenclavent des agriculteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1710 Le 23/02/2004 | Partager

. Sur un projet 327 km, 63 km livrés en 2003. Coût: 345 millions de DH Le désenclavement du monde rural est sans doute l'un des plus grands défis de la province de Taounate. Dans cette région où la population rurale est prédominante, les gens souffrent au quotidien. Pour les faire sortir de leur isolement, plusieurs chantiers ont été mis en œuvre. Ces chantiers concernent l'extension du réseau routier qui requiert une importance particulière. Avec un budget de 345 millions de dirhams, c'est un programme ambitieux qui a été mis en place. Il porte sur la réalisation d'un linéaire global de 327 km. Ces routes sont actuellement en cours d'exécution. Et 63 km ont déjà été livrées à la circulation en 2003. Selon Abdelhamid Janati Idrissi, le directeur provincial de l'Equipement à Taounate, ces projets auront des retombées positives sur la vie quotidienne de la population rurale. “Outre la réduction des temps de trajet, l'édification d'une route rurale permet également l'amélioration du taux d'accessibilité à la route et par conséquent, celle de l'environnement médical et éducatif de la population rurale”, explique-t-il. Et d'ajouter “que cette amélioration a commencé déjà à se faire sentir”. C'est ainsi, par exemple, que l'aménagement d'une piste sur 6 km, par la brigade régionale de l'Equipement, a pu transformer complètement le quotidien des habitants. Cela fait gagner beaucoup de temps et permet aux agriculteurs de s'occuper au mieux de leurs terres et leurs cheptels”, explique-t-il. De même, l'aménagement de la route reliant la ville de Karia Ba Mohamed à Douar Ziazna sur 14 km (RP5331), a été d'un grand secours aux populations. Le transport est actuellement assuré par 4 minibus de façon régulière. Les instituteurs d'une école primaire, qui étaient obligés de loger dans une partie de la salle de cours, résident maintenant dans la ville de Karia Ba Mohamed qui se trouve à 7 km de l'école. L'aménagement en cours de la route reliant sur 18 km Ghafsai à Oudka (RP5315) a été aussi bien accueilli. Dans ces localités, la population table notamment sur la réduction des prix exagérés de certains produits de première nécessité comme le butane (150 DH la bouteille), le sable (400 DH le mètre cube) et le ciment (80 DH le sac). “ Dès le démarrage des travaux, les prix ont commencé à connaître une baisse notable”, confie un habitant de la région.Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc