×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tanger/MRE: Forte cadence des embarquements

Par L'Economiste | Edition N°:2847 Le 27/08/2008 | Partager

. 330.000 départs depuis le 20 août . La hausse des tarifs impacte le trafic véhicules Au lundi 25 août, près de 330.000 MRE (Marocains résidant à l’étranger) ont transité par le port de Tanger à destination de leurs pays d’accueil.Selon les statistiques des autorités portuaires le nombre de véhicules embarqués à la même date s’élève à 106.000, en augmentation de 9% par rapport à la période correspondante de l’année passée alors que le nombre des passagers marque une hausse de 22%. La cadence des départs a connu une forte progression depuis le 15 août dernier, date de lancement de la phase retour de l’opération Transit, pour atteindre les pics les plus élevés depuis le 20 août. Malgré la forte pression de l’affluence sur les quais d’embarquement, la direction régionale de l’ANP (Agence nationale des ports) rassure que le déroulement de la phase départ se passe dans de bonnes conditions «grâce au dispositif mis en place et aux mesures entreprises pour assurer la fluidité de la circulation au sein du port». Dans la foulée, on cite, tout particulièrement, la coordination entre les différentes parties impliquées dans l’organisation de l’opération Transit, l’interchangeabilité des billets des compagnies maritimes opérant sur la ligne Tanger-Algésiras, en plus d’une meilleure maîtrise des horaires des arrivées et des départs des bateaux (40 arrivées par jour).Il est à noter que la phase départ a enregistré les pics les plus élevés durant les journées du 21 et 22 août, avec respectivement 25.000 et 28.000 passagers et 8.000 et 7.200 véhicules, est-il précisé. Des opérateurs au port de Tanger reconnaissent toutefois que la ligne Tanger-Tarifa a connu ces derniers jours quelques retards au départ en raison de la forte affluence des MRE sur cette ligne. Selon les mêmes statistiques, le nombre de MRE qui ont regagné le Maroc via le port de Tanger depuis le début de l’opération Transit (15 juin) s’élève, jusqu’à lundi dernier, à 540.000 passagers, soit une hausse de 3% par rapport à la même période de l’année précédente.Le nombre de véhicules ayant débarqué à Tanger s’élève à 200.000 voitures, soit une baisse de 6% par rapport à l’année précédente. Recul, qui s’explique par la hausse des tarifs appliqués aux véhicules par les compagnies maritimes opérant au port de Tanger. Le dispositif déployé pour l’organisation de la phase retour de l’opération Transit compte notamment l’aménagement de 11.000 m2 de zones ombragées, un plan de circulation rigoureux dans l’enceinte du port et l’engagement de sociétés privées pour assurer l’orientation et la sécurité au sein du port.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc