×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

TangerMed II se met à la gestion environnementale

Par L'Economiste | Edition N°:3509 Le 15/04/2011 | Partager
S’assurer de la qualité des eaux marines, des sédiments…
Les travaux avancent conformément au planning
La mise en service du complexe prévue en 2014

Ce sont environ 170 hectares de terrains, dont une bonne part gagnée sur la mer, qui devront être aménagés dans le cadre de la construction du port TangerMed II

TangerMed II avance au pas de charge. Lancés il y a une année, les travaux de construction de ce port ont déjà permis de gagner une bonne partie de terrains nécessaires à l’installation des quais du troisième terminal à conteneurs du complexe.
Au total, ce sont environ 170 hectares de terrains, dont une bonne part gagnée sur la mer qui devront être aménagés. La technique utilisée s’apparente à celle des marais salants avec la construction de murs aquatiques. Ces derniers sont, en effet, fermés et la lagune qui en résulte est remplie de sédiments. Selon les responsables de TMSA, en charge de l’aménagement de ce port, «cette opération doit être répétée jusqu’à atteindre la superficie désirée».
C’est le groupement, composé des entreprises Besix, Bouygues Travaux publics, Bymaro, Saipem et Somagec, qui assure les travaux de construction. La première phase du projet concerne l’ensemble des infrastructures de base du port et la réalisation d’un des deux terminaux à conteneurs. La mise en service effective du port est prévue en 2014. Ce sera un port à conteneurs une fois et demi plus grand que TangerMed I avec une capacité de 5 millions de conteneurs en vitesse de croisière.
La gestion des déchets et sédiments est aussi prise en considération. Dans ce sens, un appel d’offres relatif au suivi du plan de gestion environnementale du complexe vient d’être lancé. Il faudra, donc, sélectionner un prestataire pour veiller à la mise en œuvre de ce plan, conformément à ce qui a été approuvé initialement par le Comité national des études d’impact (CNEI). Il s’agit également de s’assurer de la qualité des eaux marines et des sédiments, de l’air, des émissions gazeuses, ainsi que de la flore marine. En effet, le détroit est une zone extrêmement riche en matière de vie animale et végétale qui reste toutefois très fragile. La concession s’étalera sur 30 ans, prorogeables à 20 ans. Le terminal sera exploité en mode multi-utilisateurs, c’est-à-dire qu’il sera ouvert à toutes les lignes appartenant à n’importe quel opérateur maritime. Marsa Maroc devra investir un montant de 320 millions d’euros (environ 3,8 milliards de DH) dont les deux tiers au cours des cinq premières années.
La construction du second terminal du port TangerMed II, d’une longueur de quai de 1.600 mètres et d’une capacité de 3 millions de conteneurs, sera quant à elle lancée en fonction de la demande des opérateurs internationaux et des capacités portuaire de la région.


Le détroit, une zone fragile


Zone stratégique pour le transport de marchandises par voie maritime, le détroit reste un écosystème extrêmement fragile. Les Espagnols viennent de le découvrir à leurs dépens. En effet, une patelle, un mollusque de 6 centimètres, a arrêté le projet de l’extension du port de Tarifa (cf. www.leconomiste.com). Les autorités environnementales espagnoles n’ont pas approuvé le projet car il allait raser une partie de l’habitat de ce mollusque. Au niveau de TangerMed, les responsables du projet semblent bien sensibilisés à ce type de défis, d’où la nécessité d’élaborer le plan de gestion environnementale du complexe.


Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc