×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger-Med: Bouygues adjudicataire pour 2,4 milliards de DH

Par L'Economiste | Edition N°:1539 Le 13/06/2003 | Partager

. 36 mois pour réaliser le projet C'est finalement Bouy-gues qui a remporté le marché de travaux relatif à la construction des ouvrages de base du port Tanger-Med. SM le Roi a présidé hier à Agadir la cérémonie de signature de ce marché entre l'agence spéciale Tanger-Méditerranée et le groupement français. Martin Bouygues, PDG du groupe, a été également reçu par le Souverain. Cette adjudication était attendue, Bouygues étant le moins-disant parmi trois autres prétendants, Societa Italiana per Condotte d'acqua (Italie), Vinci (Italie) et Daewoo (Corée). D'après une source proche du dossier, l'offre financière de Bouygues tourne autour de 2,4 milliards de DH. Pour le Maroc, c'est l'offre la plus intéressante en matière de coût. Le délai contractuel pour la réalisation des ouvrages de base a été fixé à 36 mois, à compter de la date de notification de l'ordre de service intervenue hier après la signature. Aujourd'hui vendredi, une conférence de presse sera donnée à Casablanca par Mustapha Bakkoury, PDG de la CDG. Ce dernier ne manquera pas de donner le détail des termes de l'accord et d'expliquer la nature «des propositions complémentaires« de l'adjudicataire qui avaient ponctué les négociations. Il reste aussi à expliquer comment les deux signataires ont pu réviser la variante liée à la construction qui figurait dans la proposition de l'opérateur français. Ce qui est très attendu pour l'instant, c'est le démarrage effectif des travaux, prévus initialement en mars dernier. Mais ils ont été reportés «en raison des efforts de vérifications contractuelles que nécessite ce projet titanesque«, d'après les propos du gouvernement. D'un investissement de 11 milliards de DH, le port verra aussi la contribution d'autres fonds marocains et étrangers: le Fonds Hassan II (2 milliards de DH), le Fonds d'Abou Dhabi (3,3 milliards) et celui koweïtien (3,9 milliards). Ce dernier est appelé à voir sa part augmenter. Une délégation koweïtienne est au Maroc actuellement pour les travaux de la Haute-commission mixte maroco-koweïtienne. Le secteur privé devrait prendre en charge près de 2 milliards de DH dans le cadre de concessions. L'adjudication de la construction à Bouygues représente l'aboutissement d'une longue histoire de tractations avec le géant français des BTP, représenté au Maroc par Bymaro. Bouygues avait remporté l'appel d'offres pour la réalisation du projet enterré en 2000 du port Tanger-Atlantique. Les discussions avaient calé sur la subvention de l'Etat qui s'était désengagé devant l'ampleur des investissements à effectuer.


Ce que fera Bouygues

Selon cet accord, Bouygues réalisera le plus important segment de ce port, comme les digues et les travaux de dragage. Le port devra être opérationnel d'ici fin 2006.Le projet sera un partenariat entre le secteur public (infrastructures d'Etat) et le secteur privé (superstructures et équipements). Les opérateurs privés se chargeront du financement et de la commercialisation des mouillages, ainsi que du développement de zones industrielles et commerciales, et enfin d'une zone duty-free pour les touristes, note toujours l'agence.Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc