×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger: Le programme «Villes sans bidonvilles» prend du retard

Par L'Economiste | Edition N°:2428 Le 22/12/2006 | Partager

. Un budget de 296 millions de DH et 3.000 personnes bénéficiaires. Les derniers chantiers bouclés en juin 2007 C’est un bilan mitigé qu’affiche le programme “Villes sans bidonvilles” à Tanger. A quelques mois de la date limite, fixée à fin 2007, pour l’éradication des bidonvilles de la ville, un retard est enregistré dans la réalisation des travaux. A ce jour, seulement 45% du programme est bouclé. Et le reste devrait donc, en principe, se concrétiser durant le premier semestre de l’année prochaine. L’objectif du contrat “Villes sans bidonvilles” signé en 2004, est l’amélioration des conditions de vie, par l’offre d’un logement décent, à plus de 3.000 personnes. L’approche globale, selon les responsables du projet, reste celle du développement urbain avec une stratégie d’intervention axée sur la prévention et l’accompagnement social des projets.C’est la holding Al Omrane qui a été chargée par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme comme opérateur principal pour la réalisation de ce programme. Il consiste en l’aménagement de cinq sites, Mers 1, Mers 2, Sania, Mohit et Ibn Batouta avec la construction de 1.852 lots de recasement, 387 logements sociaux et la restructuration du quartier Béni Ouriaghel pour 1.150 unités. Ce programme, d’un coût global de 296 millions de DH, est subventionné par une contribution du ministère de tutelle à hauteur de 73 millions de DH au profit d’Al Omrane et d’un don de l’Union européenne de 7 millions d’euros (soit 77 millions de DH). La ville de Tanger participe avec l’acquisition du terrain collectif support foncier du quartier Béni Ouriaghel. Le lotissement Mers 1, achevé en 2003, offre 544 lots dont 480 de recasement. Il servira pour reloger une première tranche du bidonville Houmat Jamae, l’un des plus grands de l’arrondissement de Béni Makada. Sur ce site, 352 baraques ont déjà été démolies. Le projet, qui vient d’être réceptionné par la commune, va permettre aux attributaires de bénéficier de titres fonciers individuels. Le lotissement Mers 2, dont le financement est assuré par l’UE, a démarré en juillet 2005 et devrait être achevé en juin 2007. Il devrait abriter le reliquat des ménages de l’arrondissement de Béni Makada ainsi que les familles touchées par l’ouverture des voies à l’intérieur du quartier Béni Ouriaghel. Il offrira 830 lots de recasement.La restructuration du quartier Béni Ouriaghel a démarré en août 2005 sur un financement de l’UE et devrait être achevée en juin 2007. Les travaux semblaient nécessaires vu le degré de “durcification” des bidonvilles de ce quartier, selon une note du ministère.Le lotissement Sania, en cours d’aménagement depuis août 2003, s’étend sur une superficie de 29 ha et offrira 867 lots dont 382 de recasement. Il est prévu pour qu’il soit achevé en juin 2007 et relogera les habitants des bidonvilles de l’ex-commune Charf. Il permettra aussi d’héberger les habitants du bidonville de Villa Harris. Ce dernier, éradiqué, accueille une partie des travaux pour l’aménagement du site touristique de Ghandouri aménagé par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) sur la baie de Tanger. Le lotissement Mohit, finalisé au cours de cette année, s’étend sur une superficie de 5 hectares et offre 247 lots dont 160 destinés aux relogements des ménages du quartier Hafa touchés par le risque d’effondrement de leurs logements. La dernière tranche de ce programme consiste à réserver 387 logements à construire dans le futur noyau urbain d’Ibn Batouta. Cette dernière tranche permettra de reloger le reliquat des bidonvilles de Tanger. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc