×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Tanger: Le 2ème Festival de musique classique en juillet

Par L'Economiste | Edition N°:462 Le 12/03/1999 | Partager

En juillet 1997, l'Agence de Promotion et de Développement des Provinces du Nord (APDN) a organisé le premier Festival de musique classique à Tanger, en collaboration avec la Fondation portugaise Gulbekian. Cette année, l'édition se fera, en plus desdites institutions, avec le Ministère de la Culture.
Deux comités ont été mis en place, le premier par le Ministère de la Culture et le second par la Wilaya de Tanger. Ce dernier, comité d'organisation et d'accueil, "comprend les autorités locales, les élus, les services locaux concernés et la société civile. Cette dernière veillera au bon déroulement de la manifestation et à l'élaboration finale du programme", indique Nawal Zaïdi, chargée de mission à l'APDN et représentante de l'Agence au sein du comité. La participation de la société civile à l'organisation permettrait dans l'avenir la prise en charge de ce festival par la ville: "l'Agence est là pour donner une impulsion. Il faut que la ville fasse sien ce festival. C'est cela le développement. Et je pense que la réaction effective des hôteliers est positive. Le fait d'avoir manifesté par écrit leur volonté de participation à la manifestation est de bon augure", a indiqué Nawal Zaïdi.
Cette année, le Festival, qui se déroulera du 22 au 31 juillet, a été placé sous le thème des voix lyriques de la Méditerranée. Il aura lieu au Palais des Institutions italiennes et au Marshan. La rencontre comptera sur la présence du Portugal, de l'Espagne qui offrira un spectacle de rue, de la France et de l'Italie. Les deux comités ont déjà commencé leurs réunions en présence de Max Rabinovitsj, directeur de la Fondation Gulbekian et directeur artistique du Festival. "Les consulats ont déjà entamé leurs pourparlers avec les troupes", indique Mlle Zaïdi. Le Maroc sera représenté par la musique andalouse et le groupe soufi Ibn Arabi. Cette troupe deviendrait-elle une tradition du festival? "Pourquoi pas? Le patron de la ville de Tanger, Bou Araquia, était soufi", affirme Mlle Zaïdi.

Ilham BERRADA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc