×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tamansourt confirme son succès

    Par L'Economiste | Edition N°:2754 Le 11/04/2008 | Partager

    . Près de Marrakech, la ville nouvelle séduit les ménages moyens. L’expérience reconduite sur d’autres sites de la région. De nouveaux pôles urbains en gestation à Tahanaout et Sidi Bouatmane C’EST l’une des premières villes satellites à être sortie de terre. A une dizaine de kilomètres de Marrakech et avec une architecture qui s’inspire fortement de la cité millénaire, Tamansourt est même devenue un produit d’appel. Et pour coller davantage à l’image de Marrakech, des médinas avec derbs et riads y sont également au programme. Au salon Sakane Expo, tenu récemment à Marrakech, le groupe franco-marocain Mandarine Group s’est distingué par un projet de haut standing dans la médina de la nouvelle ville satellite (www.leconomiste.com). En chiffre, Tamansourt, c’est 24 milliards de DH pour bâtir une ville de 1.200 ha. Soit près de 60.000 logements au programme dans une ville qui devra, à terme, accueillir 300.000 habitants. Par ailleurs, 160 ha du site ont été dédiés aux équipements et 70 ha aux zones d’activités économiques. «Alléger le déficit en logement auquel est confrontée Marrakech et décongestionner la ville furent les raisons principales pour initier un projet pareil», rappelle Khatib Lahbil, directeur général d’Al Omrane Marrakech, aménageur et chef de file du projet. Lancé officiellement en 2004, l’ensemble des travaux d’aménagement hors site et in site de Tamansourt, a été achevé en 2007 ainsi que des équipements (centre multifonctionnel, écoles et succursales de banques). En outre, un millier d’unités achevées sont en cours de livraison. Déjà, les clefs des premières villas et appartements ont été remises. D’après l’aménageur, «la ville est prête à être habitée». La nouvelle ville a gagné au démarrage 2 ans sur son calendrier, en lançant tous les chantiers en même temps: les travaux d’aménagement et la construction de près de 36.000 logements. «C’est aussi grâce aux efforts entrepris par les petits et grands promoteurs privés que nous avons pu accélérer la cadence de cette ville pilote», insiste Lahbil. Pour rappel, une assiette foncière de 152 hectares a été mise à la disposition des promoteurs privés nationaux et des îlots ont été attribués aux petits opérateurs. Pour couvrir le déficit d’habitat social, les efforts de l’aménageur public ne suffisent plus. Le secteur privé, avec ses exigences formelles en termes de résultat et de délai, y participe.Pour Adil Bouhaja, président des associations des promoteurs et lotisseurs publics, le projet est un succès. Les ménages moyens sont séduits par l’offre en logements et en animation. A noter qu’un parc de loisirs est en cours de négociation. Son promoteur, originaire du Moyen-Orient, souhaite y réaliser un méga-espace dédié au divertissement. Par ailleurs, l’extension de Tamansourt avec 750 nouveaux hectares est en cours. Le tiers sera dédié à une zone offshore. Le reste sera réparti entre des villas résidentielles et logements moyen et haut standing. Pour assainir l’assiette foncière, Al Omrane a déjà lancé travaux et études topographiques et démarré l’opération d’indemnisation des exploitants. «L’expérience est une totale réussite dans le pari du développement urbanistique et infrastructurel», affirme Mounir Chraïbi, wali de la région de Marrakech-Tensift-Haouz. Et visiblement l’expérience a bien réussi puisque d’autres projets similaires sont à l’étude. En effet, de nouvelles villes satellites sont au programme à Sidi Bouatmane et à Tahanaout. Rappelons que le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) de 1995 pour la région avait prévu le développement de plusieurs centres urbains périphériques avec deux couronnes. La première concernait une ville nouvelle à Harbil (Tamansourt), Sidi Bouatmane et Abdellah Ghiatt. La seconde comprend Tahanaout, Sidi Zouin et l’Oudaya. Après Tamansourt, Sidi Bouatmane et Tahanaout sont apparemment les projets les plus avancés. Les terrains ont été identifiés, soit près de 1.000 ha à Sidi Bouatmane et 3.000 ha à Tahanaout. «Mais la création d’une ville nouvelle est plus complexe qu’une assiette foncière à déterminer. Il y a plusieurs paramètres à régler d’abord», répond Lahbil. «Le projet de Tamansourt a pris plus d’une dizaine d’années avant de voir le jour. Ce n’est qu’en 2004 qu’on a pu vraiment boucler tous les dossiers», cite-t-il pour exemple.


    En attendant, des pôles urbains

    L’EXPÉRIENCE de Tamansourt a inspiré Al Omrane pour accélérer la cadence sur trois nouveaux pôles urbains dans la périphérie de Marrakech. Il s’agit d’un investissement global de 6,11 milliards de DH pour la réalisation de près de 24.000 logements. L’aménageur public intervient en développant les zones urbanistiques et en s’occupant de l’aménagement. La construction est assurée aussi par le privé qui prend en charge également une partie des infrastructures de base (écoles et hôpitaux). Il en est ainsi du pôle urbain d’Azzouzia, nouveau chantier d’Al Omrane, pour la production au nord-ouest de la ville de Marrakech de 10.442 unités sur une superficie de 124 ha. Un investissement de 2,74 milliards de dirhams financé entre autres par les promoteurs privés. Autre pôle urbain en partenariat public privé, M’hamid 9, au sud-ouest de Marrakech, sur une superficie globale de 86 ha, et plus précisément sur la route vers Guemmassa. Il comprend 5.000 logements sociaux et plus de 3.000 logements de moyen standing ainsi que 80 villas. Troisième site dans la périphérie de Marrakech, le pôle Zerktouni. 90 ha y sont dédiés au sud de Marrakech. Plus de 3.000 logements sociaux et quelque 2.000 dans le moyen standing y sont prévus.De notre correspondant,Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc