×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Systèmes d’intégration: Arinso Africa se met au nearshore

Par L'Economiste | Edition N°:2261 Le 24/04/2006 | Partager

. Le groupe fête ses cinq ans de présence au Maroc . Et met en place un pool de compétences nearshoreARINSO International, le spécialiste de l’intégration de systèmes d’information et d’externalisation des RH, fête ses cinq ans au Maroc à travers sa filiale Arinso Africa. A noter que le groupe français, créé il y a 12 ans et présent dans 25 pays, cultive la discrétion et ne communique donc que rarement sur son activité.La filiale marocaine, qui table sur un chiffre d’affaires de 17 millions de DH en 2006, a réuni la presse à Casablanca le 20 avril afin d’annoncer la mise en place d’un pool de compétences nearshore au Maroc, opérationnel depuis janvier. «Contrairement à l’offshoring, le nearshoring implique de plus petites différences culturelles et une gestion puis un contrôle plus facile avec un minimum de risque économique», estime Denis Tournesac, directeur régional pour l’Europe du Sud.La filiale implantée dans la capitale économique depuis octobre 2000 afin d’accompagner ses clients sur leurs nouveaux marchés (Sanophi via sa filiale Maphar, par exemple) vise autant le secteur privé que public. Arinso Africa compte une quinzaine de clients au Maroc tels que Senelec, Lydec, Cegelec ou le ministère des Finances (DAAG) en partenariat avec le groupe SAP, et la direction des Rémunérations et des Paiements de pensions (DRPP), pour le secteur public. «Nous travaillons avec les entreprises qui ont un projet de refonte de leur fonction RH», indique Tournesac. La filiale, qui s’appuie sur un réseau d’une vingtaine de consultants, table sur plus de marché via l’opportunité que représente le projet de modernisation du service public. «Les services du SIRGH (système d’information RH, ndlr) déployé par la DAAG en 2006 est une référence unique sur ce marché», affirme Mohammed Fadili, directeur des Opérations pour la filiale.Des difficultés? «Certains projets sont dans le pipe depuis trois ans!» lance Tournesac. «Nous sommes à une époque charnière, indique-t-il, notre socle de compétence est maintenant au point pour un nouveau démarrage et étoffer notre portefeuille clients».A noter que le Maroc est identifié par la maison mère comme la plaque business pour le groupe en Afrique du Nord. Celui-ci compte par ailleurs s’implanter cette année dans le Sud africain (le pays n’est pas encore arrêté), où la plateforme sera davantage orienté DPO (Business project outsourcing).Céline PERROTEY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc