×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Enquête

Super Cérame forme son personnel à la pose de carreaux

Par L'Economiste | Edition N°:617 Le 15/10/1999 | Partager


· 47 ouvriers ont reçu des diplômes de qualification
· La société lancera une nouvelle usine de fabrication de mosaïque à la fin de l'année


Super Cérame veut renforcer sa démarche qualité. Cette société de céramique certifiée ISO 9002 a organisé le 9 octobre au profit de son personnel poseur de carreaux une journée d'étude et de formation sur les techniques et recommandations de pose.
C'est ainsi que 47 ouvriers ont reçu des diplômes de qualification. "Dans le domaine de la pose du carreau, il ne suffit pas de disposer d'un bon produit céramique, il faut également que la pose soit faite correctement afin d'obtenir le meilleur résultat du point de vue de la qualité et de l'esthétique", souligne M. Fouad Benzekkour, directeur général de la société.
Super Cérame est une société du Groupe Châabi. En 1995, ce groupe avait acquis la société Afri Cérame et la rebaptisa Super Cérame. Cette dernière dispose de trois usines à Aïn Sebâa à Casablanca qui fabriquent une panoplie de produits de céramique. Le plus en vue est le grès porcelainé. C'est un produit à base de matériaux vitrifiés.
Le grès porcelainé poli est destiné aux maisons de luxe, aux aéroports et restaurants. Quant au grès porcelainé brut, il est utilisé notamment dans les écoles, les locaux d'industriels et les gares. Pour subvenir aux besoins du programme des 200.000 logements, Super Cérame a lancé début 1998 une unité de production de la faïence. "La commercialisation de ce produit marche bien, même si le programme des logements sociaux connaît des difficultés", assure M. Benzekkour.
La société lancera en fin de cette année sa quatrième usine. Le coût de cet investissement s'élève à 40 millions de DH. Cette nouvelle unité s'étalera sur 2.000 mètres carrés et sera spécialisée dans la fabrication de carreaux de mosaïque.
Comme toute l'activité des céramiques, la production de Super Cérame est essentiellement destinée à subvenir à la demande locale. Les exportations vers le marché européen sont minimes et ne concernent que des produits pointus comme le grès porcelainé et la mosaïque. Les produits espagnols et italiens sont en effet très présents sur ce marché. En plus, le coût de l'énergie empêche les céramistes de faire des économies d'échelle. "Le gaz propane et l'électricité absorbent près de 25% de notre coût de production. Le prix est trois fois plus élevé que celui pratiqué à l'étranger", souligne M. Benzekkour.

Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc