×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Suez-GDF: La commission contre les «champions nationaux»

Par L'Economiste | Edition N°:2229 Le 08/03/2006 | Partager

. L’OPA de Suez une énorme violation du droit communautaire pour l’ItalieLa Commission européenne jugera «très attentivement et objectivement» le projet de fusion de Gaz de France (GDF) et de Suez, a indiqué mardi 7 mars, à Tokyo, la commissaire à la Concurrence, Neelie Kroes, tout en fustigeant le goût de «certains Etats» pour les «champions nationaux». «Certains gouvernements ne s’intéressent qu’aux champions nationaux. Mon opinion est que, lorsque nous avons décidé de faire partie ensemble de l’Union européenne et de créer un marché unique, les champions nationaux sont devenus obsolètes», a déclaré Kroes lors d’une conférence de presse. «Nous sommes confrontés à des remarques patriotiques de certains gouvernements d’Etats membres», a poursuivi la commissaire européenne sans nommer directement la France, ajoutant que «nous sommes dans une période un peu agitée, mais c’est aussi un défi et une occasion pour nous d’affirmer clairement que c’est un avantage d’avoir un marché unique». Concernant la fusion Suez-GDF, qui a déclenché la colère des autorités italiennes, Kroes a affirmé qu’elle «jugera très attentivement et très objectivement» si ce projet respecte les règles de la concurrence, «sans aucun sentiment politique ou émotionnel de mon côté». «Nous avons écouté le point de vue du gouvernement italien. Nous avons demandé des informations au gouvernement français. Nous nous attendons à ce qu’ils répondent avant la mi-mars», a poursuivi la commissaire. Le ministre italien de l’Industrie, Claudio Scajola, avait estimé fin février que la décision précipitée de fusionner Gaz de France et le groupe d’énergie et d’environnement Suez constituait «une énorme violation du droit communautaire et du libre marché», et en avait appelé à la Commission européenne. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc