×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Succés de la 1re édition du Moonfest

    Par L'Economiste | Edition N°:2769 Le 05/05/2008 | Partager

    . Les rythmes du monde au bord du lac de Lalla Takerkouste. Les musiques tziganes à l’honneur LA tranquillité du lac de Lalla Takerkouste a été joyeusement «perturbée» par des mélodies venues du monde entier. En effet, ce week-end, le site a accueilli la 1re édition du Moonfest, un festival dédié aux musiques internationales. Pour l’occasion, des centaines de mélomanes ont fait le déplacement, à 30 km de Marrakech, pour trois jours de rythmes populaires. Ainsi, une dizaine de groupes musicaux sont venus d’Espagne, de France, de Norvège et du Maroc. Ils se sont produits sur une scène montée en plein air au bord du lac. Initié par Argile Rouge, en collaboration avec la province d’Al Haouz et le soutien du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, le Moonfest a retenu pour thème cette année «La rencontre entre les peuples et les musiques: marocaines, flamencos et tziganes». Au menu notamment, le groupe flamenco rock espagnol, Laxula; le Français La Caravane Passe et le Tzigane Manouche. A noter que la culture tzigane était d’ailleurs l’invitée d’honneur de l’édition 2008. Les musiques marocaines traditionnelles et contemporaines ont eu également une place de choix dans ce festival. Au grand plaisir des jeunes, le Moonfest a ainsi programmé des groupes nationaux très à la mode comme Hoba Hoba Spirit. Par ailleurs, en marge des concerts, le public a pu découvrir des expositions artisanales réalisées par des associations locales. Ainsi que des stands dédiés aux produits du terroir. Enfin, l’évènement a été marqué par l’organisation d’activités sportives (baignade, jet-ski, quad, parapente et randonnées). Le tout à des tarifs préférentiels. Les restaurateurs et aubergistes ont également profité de la rencontre pour faire des affaires. Hanane HASSI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc