×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Souss: Les légumes dopent les exportations de primeurs
De notre correspondante, Malika ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:1555 Le 07/07/2003 | Partager

. Le volume des exportations de tomates a par contre chuté de 6% par rapport à la campagne précédente Le cumul des exportations de primeurs au départ du Souss a connu une légère hausse par rapport à la campagne précédente. Il a atteint au 17 juin dernier 296.844 tonnes contre 285.657,7 tonnes à la même période l'an dernier, soit une augmentation de près de 3% environ. Cette hausse est due en partie à celle des exportations de légumes, dont le volume a progressé de 30% comparativement à l'an dernier. Pour Abderrazak Mouisset, président de l'Association des producteurs et producteurs exportateurs des fruits et légumes (Apefel), la culture de légumes dans le cadre de la diversification des produits est une valeur sûre pour ce secteur. ‘'Sur ce volet, le Maroc jouit d'avantages comparatifs (climat, périodicité, main-d'oeuvre) par rapport aux autres pays producteurs concurrents que les agriculteurs marocains devraient exploiter encore plus'', soulignent-ils. Les opérateurs étrangers sont de leur côté conscients de ces atouts. Preuve en est la multiplication du nombre de leurs investissements. Les Espagnols notamment cultivent de plus en plus le haricot dans la région. Parallèlement, les progrès enregistrés au niveau des exportations de légumes est également le résultat de l'exploitation par les producteurs marocains de nouvelles niches, telle la culture de maïs doux. Le monopole de la production de cette denrée est détenue pour le moment dans la région par le groupe Agri-Souss. Selon Mouisset, la consommation de ce produit frais augmente en Europe, les Anglais en sont notamment très friands. Contrairement à celles des légumes, le volume des exportations de tomates au départ du Souss a par contre chuté de près de 6%. A l'origine entre autres de cette baisse, les conditions climatiques de l'hiver 2003, la recrudescence des maladies causées par l'humidité générée par les problèmes d'aération dans les serres. A cela s'ajoute la faible demande en Europe sur le plan commercial, surtout en début d'année, ce qui a poussé les opérateurs, déjà freinés par les contingents octroyés, à réduire leurs exportations.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc