×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Sonasid: Des investissements lourds pour 1999

Par L'Economiste | Edition N°:463 Le 15/03/1999 | Partager

· Des provisions pour investissement de 57 millions de DH

· La certification ISO 9002 en vue


Mission accomplie. La première année de gestion par l'actionnariat privé de la Sonasid s'est terminée sur un résultat "satisfaisant". La société a tenu bon face à un environnement international en crise et une consommation nationale en régression de 0,6%. Le chiffre d'affaires 1998 a quasi stagné avec 1,922 milliard de DH contre 1,919 milliard en 1997 (+0,2%). Le résultat net retraité hors provision au terme de l'exercice affiche une progression de 1,3%. En effet, l'équipe dirigeante a opté pour la dotation d'une provision pour investissement industriel de l'ordre de 57 millions de DH contre 30 millions un an auparavant. "Des projets de développement importants sont en cours de lancement", explique M. Chakib Benmoussa, président-délégué. Il s'agit notamment du projet de soudabilité de Nador qui devrait permettre l'amélioration de la qualité et des performances de l'usine. Le coût de ce projet est estimé à 30 millions de DH. Mais le plus important investissement de l'année est le Laminoir de Jorf Lasfar dont la réalisation doit s'étaler sur trois ans. Ce chantier devrait coûter à la Sonasid quelque 600 millions de DH.

Le programme d'investissement prévoit également la réalisation à Nador d'une aciérie électrique d'un coût de 700 millions de DH. A la différence des deux premiers, ce projet est encore en phase d'étude. "Les études techniques et économiques sont en cours, nous avons également engagé des études complémentaires", affirme M. Benmoussa. Selon ce dernier, ces travaux devraient s'achever vers la fin de l'année courante.
Compte tenu d'un niveau d'endettement nul, la Sonasid pourrait recourir à des financements extérieurs. Elle peut aussi utiliser ses propres ressources pour financer ses projets. "Notre capacité d'autofinancement nous permet de couvrir les frais des deux premiers projets. Reste à examiner l'investissement en aciérie. Si le timing est rapproché, nous devrons faire appel à l'endettement", souligne M. Benmoussa.

Réduction des coûts


Rappelons que la Sonasid a acquis Longométal Industries en avril 1998. Les premiers chiffres consolidés sont positifs. "Nous avons acheté une entreprise qui rapporte de l'argent", souligne le DGA de Sonasid. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe a atteint 2,2 milliards de DH en 1998. Le résultat net consolidé, lui, s'est élevé à 172,2 millions de DH. Retraité hors provisions pour investissement, ce chiffre s'établit à 209,3 millions.
A l'avenir, la Sonasid s'engage à revoir sa vision commerciale afin de pérenniser et stabiliser sa position sur le marché. Sont également prévues la réduction des coûts, l'amélioration de la productivité et une meilleure gestion des stocks. La certification Iso 9002 figure aussi parmi les objectifs du sidérurgiste pour cette année. Dans le cadre du développement de l'entreprise, plusieurs axes sont prévus.
Aussi envisage-t-elle d'élargir sa capacité de production et de diversifier ses produits via notamment la production du fil spécial. Côté management, la société compte principalement améliorer son organisation et ses systèmes d'information.
Pour ce qui est des perspectives de 1999, les responsables de la Sonasid estiment que le premier semestre de l'exercice en cours connaîtra un résultat net "plus ou moins" similaire à celui de l'année glissante. Concernant les prévisions pour toute l'année, les ventes en tonnage progresseront de 3%, tandis que les amortissements, eux, sont censés reculer. Quant au résultat net prévisionnel, il serait de 220 millions de DH avant réserve d'investissement. Il grimperait ainsi de 15% par rapport à l'année dernière.

Hanaâ FOULANI & Rafik IKRAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc