×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Solutions informatiques
Le géant Ca prend pied à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:2408 Le 24/11/2006 | Partager

. La vente indirecte privilégiée. 3 ans pour devenir n°1 dans la régionCa, l’un des plus importants éditeurs de solutions de gestion de système d’information dans le monde, a ouvert ses bureaux à Casablanca. Le marché marocain était jusqu’alors approché depuis la France. La multinationale envisage de se développer dans la région du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest via le Maroc. Gilbert Lacroix, vice-président et PDG EMER Marchés de l’Est de Ca, décline la stratégie du groupe.. L’Economiste: Ca est l’un des plus grands éditeurs de solutions de gestion de système d’information dans le monde, vous venez d’ouvrir un bureau à Casablanca. Le marché marocain est-il aussi porteur?- Gilbert Lacroix: En termes de chiffres d’affaires, non, du moins pas encore. Cependant, nous désirons déployer notre présence dans la région et nous allons faire de Casablanca notre base de développement vers le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. Nous sommes dans une région qui connaît une croissance importante, plus rapide que l’économie européenne ou américaine où nous ne faisons que consolider notre présence, alors que dans les pays émergents, nous investissons parce que nous croyons qu’il y a des opportunités. D’ailleurs, le Maroc a fait des avancées très importantes dans l’optimisation des infrastructures numériques.. Qu’est-ce que vous proposez de nouveau sur le marché?- Nous avons présenté nos produits à nos partenaires commerciaux. Il s’agit de notre vision de l’avenir de l’informatique que nous avons baptisée EITM (Entreprise IT Management). Elle résume la façon dont les entreprises peuvent gérer leurs systèmes, leurs réseaux, la sécurité, le stockage, les applications de bases de manière sécurisée, tout en développant leurs investissements informatiques à leur propre rythme. Notre présence au Maroc n’est pas récente, nous y travaillons déjà avec des partenaires tels IB Maroc, Intelcom ou des distributeurs comme Distrisoft, depuis longtemps. En ouvrant un bureau au Maroc, nous avons aussi pris le pari de privilégier le mode de commercialisation indirecte. . Pourquoi ce changement de cap?- Ca est aujourd’hui une entreprise mondiale qui opère dans plus de 140 pays. Parmi nos clients, figurent plus de 98% des sociétés du classement Fortune 1.000, ainsi que des administrations, des établissements d’enseignement et plusieurs milliers d’autres entreprises à travers le monde, opérant dans différents secteurs d’activité. Nous poursuivons notre politique de croissance grâce à notre stratégie en quatre points: développement de produits, collaboration avec les partenaires, expansion mondiale et acquisitions stratégiques. C’est difficile pour n’importe quelle société d’être partout dans le monde. Notre stratégie est le développement du modèle de la vente indirecte avec l’ambition de le porter à 30% de notre activité au niveau mondial. Au Maroc d’abord, puis pour le reste de la région, nous allons procéder à une analyse de la situation où nous allons identifier les entreprises à fort potentiel et constituer un réseau de partenaires que nous allons former et accompagner vers une certification par Ca. C’est très important, car nous sommes des éditeurs d’outils informatiques, mais aussi de méthodes et de solution, il est donc nécessaire d’aligner les services sur les besoins métiers de l’entreprise. . Ce sont des métiers qui demandent une certaine technicité et des compétences...- De ce côté-là nous sommes très confiants. Le Maroc possède un potentiel de compétences très important. Par ailleurs, nous misons beaucoup sur la promotion des capacités des personnes, nous aurons une équipe qui a une très bonne maîtrise des métiers de l’intelligence. A l’heure de la mondialisation, les compétences appartiennent à l’entreprise au niveau international et les personnes pourront intervenir dans plusieurs régions.. Quel est le chiffre d’affaires que vous compter réaliser à travers cette nouvelle implantation?- Il est encore trop tôt pour pouvoir établir des pronostics. Comme je l’ai déjà dit, nous sommes encore en phase de prospection et nous n’avons pas encore une grande visibilité. Nous pouvons cependant dire que nous serons opérationnels à partir d’avril 2007. Nous nous donnons deux ans pour couvrir nos frais et générer des bénéfices. Le marché marocain est encore quasiment vierge, notre ambition est de devenir le n°1 dans la région. Un objectif réalisable en 3 ans.Propos recueillis par Amine BOUSHABA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc