×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Sofac-Crédit conseillée à l'achat par MIT

Par L'Economiste | Edition N°:540 Le 30/06/1999 | Partager

· Croissance quantitative et qualitative des encours
· Stratégie de croissance basée sur le développement des crédits automobile et personnel
· En bourse, la valeur traitée avec une décote significative

S'il y a un secteur qui connaît un véritable boom ces dernières années, c'est bien celui du crédit à la consommation. Ceci se reflète d'ailleurs sur le marché boursier où les dix sociétés cotées évoluent d'une manière très perceptible. Parmi ces sociétés, la Sofac Crédit. Leader sur le marché du crédit automobile (30% de parts de marché), elle présente aujourd'hui, de l'avis des analystes, de bons fondamentaux et surtout un potentiel de croissance jugé intéressant.
Dans une étude récente de MIT (Maroc Inter Titres), les analystes conseillent de "surpondérer" la valeur dans les portefeuilles.
La société de bourse de BMCE-Bank évoque notamment la croissance quantitative mais aussi qualitative de l'encours global. Ce dernier a été multiplié entre 1995 et 1998 par 2,6 en passant à 1,7 milliard de DH en 1998 contre 707 millions en 1995.
Explication: la croissance spectaculaire de l'activité automobile (taux de croissance de 30,3% sur les quatre dernières années) suite au lancement de la voiture économique et la baisse des droits de douane sur les voitures neuves importées.
Ajouté à cela, l'ouverture vers de nouveaux créneaux. En effet, la société continue de récolter les résultats de sa diversification enclenchée en 1995 avec une montée en puissance du créneau du crédit personnel dans l'activité globale. Le montant de crédit octroyé sur ce créneau s'est élevé en 1998 à 382 millions de DH, soit 34% de la production globale de la société contre 0% en 1995, relève MIT.

Compétitivité des taux


Côté qualité de portefeuille, la société opte pour une politique sélective d'octroi des crédits, notamment le volet personnel. Conséquence: la part du PNB consacrée à la couverture des créances en souffrance a nettement régressé en passant de 27,5% en 1994 à 17,7% en 1998.
Autres atouts relevés, la compétitivité des taux offerts par la société qui affiche d'ailleurs la rentabilité la plus faible du secteur. "Cette politique a été rendue possible grâce à l'amélioration du coût de financement, conséquence de la baisse des taux d'intérêt et du développement du marché des bons des sociétés de financement (BSF)", expliquent les analystes de MIT. Ces derniers tiennent toutefois à signaler que la marge d'intermédiation de la société a baissé dans des proportions convenables et a été compensée par une progression des encours.

Diversification


D'ailleurs, le PNB (produit net bancaire) s'est vu multiplié par 1,6 entre 1994 et 1998.
Dans un secteur en pleine ébullition, la Sofac axera son développement futur sur les deux créneaux: crédit automobile et crédit personnel. Dans ce sens, l'équipe de MIT table sur une croissance de la production de respectivement 15 et 20% en 1999 et 2000.
Sa capacité bénéficiaire devrait, elle, s'améliorer de manière significative mais à un rythme inférieur à celui des encours.
Cette situation s'explique par la baisse de la marge d'intermédiation suite à l'intensification de la concurrence bancaire et la baisse régulière du TEG (taux effectif global). Le résultat net s'établirait, selon les estimations de MIT, à 34 millions de DH en 1999, soit une progression de 16,2%.
S'agissant de la valorisation du titre en bourse, les différentes méthodes d'évaluation (per, actualisation des dividendes) font ressortir des objectifs de cours supérieurs à la valeur qui lui est attribuée par le marché. Ces cours se situent dans une fourchette allant de 663 à 689 DH. A la clôture de la séance du 29 juin dernier, le cours s'établissait à 539 DH.

Youssra MAHFOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc