×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Sodea-Sogeta
    Les adjudicataires connus avant septembre

    Par L'Economiste | Edition N°:2824 Le 21/07/2008 | Partager

    . 127 offres pour 49 projets. A la clé, 6 milliards d’investissementUltime sprint avant l’attribution des 49 projets de la deuxième tranche des terres de la Sodea et de la Sogeta. En effet, conformément au planning fixé à l’avance, la commission de sélection a achevé, vendredi dernier, l’étape de l’ouverture des plis. Le nombre de candidats s’élève à 127 pour 49 projets, soit 33 pour les 11 projets de semences et 94 pour les 38 projets filières. La première catégorie consiste en la production de semences de qualité certifiée. La seconde porte sur la production, la transformation, la commercialisation de produits agricoles destinés à l’export. Le tout assorti d’une réelle mise en valeur des terrains, notamment par l’introduction d’une technologie avancée. Les offres émanent de candidats de gros calibre: le groupe français de la semence Deprez et Euralis associés aux groupes Essakali-Santander et Harrouch Younathan. Au nombre des soumissionnaires, figure également le premier groupe espagnol de la semence associé aux Conserves de Meknès. Pour les projets semences, 7 groupes marocains sont retenus. Des parlementaires sont également de la partie: Ali Kayouh et Bouhdoud Boudlal Mohamed, respectivement députés istiqlalien d’Agadir et RNI dans le Souss. Les 11 projets semences sont répartis sur quatre provinces: Kénitra, Benslimane, Khemisset et El Hajeb.S’agissant des projets filières, là aussi la diversité est de mise. On compte parmi les candidats le prince Moulay Ismail pour un projet à Kénitra. Diana holding de Zniber est présente à Meknès et à Berkane sur deux projets. Les Conserves de Meknès, connues à travers leur produit phare Aïcha, sont présentes sur un projet à Sidi Kacem, un autre à El Hajeb et deux autres dans leur fief, Meknès. Le fonds d’investissement saoudien, Asma Invest, concourt pour un projet à Béni Mellal. Le groupe immobilier Al Qudra n’est pas en reste. Il a fait une offre pour deux projets à El Hajeb. Le maire d’Agadir, Tariq Kabbage, lui, a choisi quatre projets à Taounate, Béni Mellal et deux à Sidi Kacem. Quant à Charaf Corporation, 2e groupe spécialisé dans la commercialisation des engrais, il convoite un projet à El Hajeb. Oléa Capital, fonds d’investissement opérant dans la filière oléicole, s’est lancé dans la bataille pour décrocher les régions d’El Hajeb et Taounate. Lesieur-Cristal aussi a exprimé son intérêt pour Meknès. Selon Bachir Saoud, président du directoire de la Sogeta, «les investissements au titre des 49 projets de la 2e tranche, ainsi que les 82 petits et moyens projets retenus auparavant, se monteront à 6 milliards de DH, avec à la clé la création de 20.000 emplois». Saoud ajoute que le chantier est ouvert pour la mobilisation d’autres terrains dans le cadre d’une troisième tranche. Il s’agit d’une réserve de 1,3 million d’hectares de terres collectives à vocation agricole.


    Procédure

    Après l’ouverture des plis, un comité d’experts procèdera à l’étude technico-économique des offres retenues et délivrera des notes à chaque projet sur la base de critères comme la cohérence, l’expérience des candidats, le nombre d’emplois à créer... Ledit comité présentera ensuite ses résultats, pour validation, à la commission de partenariat, qui sera présidée par le ministre de l’Agriculture. Celle-ci comprendra également des représentants des ministères des Finances, de l’Intérieur, du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies, des Affaires économiques et générales. Ensuite, ultime phase, les adjudications seront officialisées par une commission interministérielle sous la présidence du Premier ministre. Calendrier agricole oblige, la liste des adjudicataires sera publiée début août ou, au plus tard, au début du mois de septembre.Hassan EL ARIF

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc