×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprise Internationale

    Siemens construit une usine de puces en Grande-Bretagne

    Par L'Economiste | Edition N°:192 Le 10/08/1995 | Partager

    Siemens construira sa nouvelle usine de semi-conducteurs près de Newcastle dans le Nord de l'Angleterre. L'annonce a été faite il y a quelque jours par la direction de la société. Cette unité industrielle, qui devrait être opérationnelle fin 1996, nécessitera un investissement de près de 7 milliards de FF et contribuera à la création de 1.500 emplois directs. Il s'agit du plus gros investissement réalisé par un groupe étranger en Grande-Bretagne. Le géant allemand de l'électronique indique que l'usine permettra de répondre à la demande du marché en circuits "intelligents" et approvisionnera notamment les secteurs de la radio mobile, des télécommunications et des multimédias. De 100 milliards de Dollars en 1994, le marché mondial des semi-conducteurs devrait atteindre 140 milliards dès cette année. La Grande-Bretagne, second marché en Europe pour les puces, offre ainsi un gîte adéquat à la firme allemande, coincée chez elle par le coût élevé de la main-d'oeuvre et la cherté du Mark. Siemens, classée au 17ème rang mondial, entend donc se replacer sur un créneau dominé en Europe par Philips et SGS-Thomson. En 1994, l'activité de l'électronicien allemand sur le marché des mémoires dites dynamiques a progressé de 32%, ce qui lui a permis de réaliser la meilleure croissance européenne (+ de 38%), loin devant ses deux concurrents SGS-Thomson et Philips, +30% et +27% respectivement. Pour l'exercice en cours, Siemens prévoit un bénéfice de 600 millions de FF.

    Alié Dior NDOUR

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc