×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Sharon contre l'Initiative de Genève

Par L'Economiste | Edition N°:1630 Le 24/10/2003 | Partager

Un document non officiel de plan de paix israélo-palestinien, baptisé “Initiative de Genève”, continue de susciter des remous dans la classe politique israélienne. Une délégation de personnalités ayant signé ce document, dirigée par l'ancien président de la Knesset Avraham Burg (travailliste) et le député Haïm Horon du parti Meretz (opposition de gauche), s'est entretenue jeudi matin 23 octobre avec le président Moshe Katzav.Mis au point le 12 octobre en Jordanie, ce document doit, en principe, être signé en novembre à Genève, la date exacte n'ayant pas encore été fixée. Ce texte non officiel engage les Palestiniens à renoncer au droit au retour en Israël des réfugiés palestiniens, et à mettre définitivement fin au conflit. Il engage également Israël à un partage de souveraineté sur la vieille ville de Jérusalem et à donner aux Palestiniens 97,5% de la Cisjordanie.Dans le cadre de cet accord, le mont du Temple (premier lieu saint du judaïsme), sur lequel se trouve l'esplanade des Mosquées (troisième site le plus sacré de l'islam) à Jérusalem-Est, passerait sous souveraineté palestinienne.Ariel Sharon a estimé, jeudi, que cette initiative était “plus dangereuse” que les accords d'Oslo sur l'autonomie palestinienne signés en 1993.Il y a un an, Sharon avait affirmé que les accords d'Oslo étaient “morts”. Ceux-ci stipulaient la fin du recours à la violence et l'instauration d'une autonomie palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pendant une période intérimaire de 5 ans, avant l'ouverture de négociations pour un règlement permanent du conflit, lesquelles ont échoué.Par ailleurs, les corps de deux Palestiniens soupçonnés d'avoir “collaboré” avec Israël ont été retrouvés jeudi dans le nord de la Cisjordanie. Depuis le début de l'Intifada, fin septembre 2000, les violences israélo-palestiniennes ont fait 3.570 morts, dont 2.658 Palestiniens et 846 Israéliens.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc