×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Settat: Le périphérique sur la bonne voie

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. Les travaux réalisés à 60%. Le tronçon autoroutier sera livré en mai 2005Les travaux de la voie de contournement de la ville de Settat sont largement bien avancés. L’entreprise turque en charge de la construction assure que ces travaux ont atteint 60% de l’ensemble. Ce sont les ouvrages d’art qui ont mobilisé la plus importante part de l’investissement imparti à ce tronçon. Au nombre de 9 ouvrages, ils sont presque entièrement réalisés. En outre, les travaux de terrassement ont été effectués dans leur totalité et il ne reste plus que le revêtement, l’asphaltage et le tracé de la chaussée. D’ailleurs, l’entreprise turque aurait gagné un mois sur les délais impartis. Il est prévu que ce tronçon soit officiellement livré en mai 2005. La réalisation de ce tronçon, long de 17 kilomètres, va coûter quelque 376 millions de DH. Il sera relié à la ville de Settat par deux échangeurs. Le plus important est celui qui sera situé au nord de la ville. Le second est en phase de construction au niveau de la route nationale n° 9.En outre, de nombreuses infrastructures d’accompagnement sont en phase de réalisation tout au long de ce tronçon. En effet, beaucoup de petits ponts sont ainsi en construction parallèlement sur la route nationale pour permettre aux riverains d’accéder dans de bonnes conditions à leurs propriétés. Il est à noter que quatre autres ouvrages d’art seront réalisés sur la route reliant Sidi Al Aïdi à Settat. D’un coût estimé à 35 millions de dirhams, ces ouvrages vont permettre une plus grande fluidité de la circulation et de sécuriser une voie réputée dangereuse.L’autoroute Settat-Marrakech va coûter 3,78 milliards de DH. Outre le tronçon de contournement de la ville de Settat, il y a trois autres tronçons qui seront réalisés entre Settat et Skhour Erhamna (61 km), Skhour Erhamna et Benguérir (31 km) et Benguérir et Marrakech (54 km).D’autres travaux seront lancés bientôt notamment pour la réalisation d’un viaduc sur Oued Oum Errabiî, d’un pont sur Oued Zouar et d’un autre sur Oued Benguérir. La réalisation de ces deux ouvrages d’art a été rendue nécessaire parce que les deux oueds sont des rivières dormantes, actives en saison de pluie. En outre, la région est connue, dans cette partie au-delà de la plaine de la Chaouia, par ses nombreux escarpements. J. E. HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc