×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Settat: De l’eau potable pour 700 douars

Par L'Economiste | Edition N°:2303 Le 22/06/2006 | Partager

. Plus de 330.000 personnes concernées . Coût du projet: 619 millions de DHUn accord de partenariat a été conclu dernièrement entre l’Office national de l’eau potable (ONEP) et le Conseil provincial de Settat. L’accord porte sur le renforcement du programme triennal 2005-2007 pour l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de la population rurale de la province en question. Une question vitale qui se pose avec acuité particulièrement en période sèche.Ainsi, plus de 333.640 personnes vont bénéficier de ce programme. Elles sont réparties sur plus de 700 douars et ont difficilement accès à l’eau. Leur seul moyen d’approvisionnement reste les puits avec tous les risques que cela représente pour la santé. Une fois mené à terme, ce projet mettra fin à leur calvaire de quête quotidienne de cette matière vitale. L’investissement global pour la réalisation des projets retenus dépasse les 600 millions de DH selon les premières estimations des études techniques et de faisabilité. C’est l’Onep qui en a été chargé aux termes de l’accord précité. En outre, l’Office financera 80% de l’ensemble du programme (près de 500 millions de DH). Il prendra également en charge le contrôle et le suivi des travaux avec la collaboration des services techniques des collectivités locales concernées.Pour sa part, le Conseil provincial participera à hauteur de 15% (plus de 92 millions de DH) au financement du projet. Le reste du montant global de l’investissement, soit 5%, sera à la charge des populations qui vont bénéficier du projet. Elles vont être mises à contribution à hauteur de 500 DH seulement par foyer. Elles devront s’acquitter de cette somme au moment du branchement au réseau d’eau potable mis en place. A signaler que l’accord stipule que les équipements de production et d’adduction de l’eau resteront propriétés de l’Onep. Ce dernier prendra en charge les dépenses nécessaires à leur gestion et à leur entretien. Par contre, les équipements de distribution reviendront aux collectivités locales concernées qui auront en charge leur gestion et leur exploitation une fois la réalisation du projet achevée. De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc