×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Settat attire les investissements étrangers

Par L'Economiste | Edition N°:2375 Le 04/10/2006 | Partager

. Soit 115 millions de DH, notamment dans le tourisme. Le secteur du BTP également en tête Le Centre régional d’investissement (CRI) de Chaouia-Ouardigha n’a pas chomé au cours du 1er semestre 2006. Il a, en effet, instruit 152 dossiers de création d’entreprises, soit une progression de 30% par rapport à la même période en 2005 qui n’a connu que 117 créations par le biais du centre. Cette progression est due à l’effort de communication entrepris par le CRI et aussi à l’ouverture d’une antenne provinciale à Khouribga, assure-t-on auprès de l’organisme.Dans l’ensemble, les créations d’entreprises représentent plus de25% du total des créations dans la région (593), contre 10% enregistrées au premier semestre de 2005. La réparation sectorielle des entreprises montre une prédominance du secteur des services avec 81 unités (53,3%), suivi des activités de commerce avec 49 créations (32,2%). Viennent ensuite le secteur du BTP avec 13 créations et le secteur de l’industrie (9 entreprises).Par forme juridique, 58,5% des créations concernent des personnes morales (65 créations). Les sociétés à responsabilité limitée (SARL) sont au nombre de 59 créations. Suivent les personnes physiques avec 46 créations.Au cours de cette même période, la commission régionale d’investissement siégeant au CRI a instruit 34 dossiers d’investissement chiffrant un montant global de 20 milliards de DH, soit une moyenne de 60 millions de DH par projet. La création de 4.051 postes d’emploi est prévue. Une assiette foncière de près de 495 ha de terrains nécessaires à la réalisation de ces projets d’investissements sera mobilisée.Ces investissements sont attendus en majorité dans le secteur du BTP qui représente 47,06% des dossiers d’investissements instruits favorablement, soit 16 projets. Ces derniers vont drainer prés de 1,5 milliard de DH, soit 75,56% du montant global des investissements, et créer 44% des emplois prévus, soit 1.784 postes. L’assiette foncière nécessaire à ces projets est évaluée à près de 309,33 ha, soit 62,44 % de la superficie globale des terrains support des investissements prévus dans la région en 2006.On constate par ailleurs que l’industrie n’occupe que 7,8% de la superficie mobilisée, soit 38,5 ha et elle n’assure que 5,5% de l’emploi prévu. «En raison de la saturation des zones industrielles de la région, l’aménagement de nouvelles plateformes susceptibles de satisfaire la demande en terrains industriels s’avère nécessaire», indique-t-on auprès du CRI. Le secteur du BTP enregistre, quant à lui, une progression exponentielle qu’il doit à l’encouragement de l’Etat.Le tourisme, pour sa part, attire 23,5% des investissements, soit prés de 318 millions de DH, et occasionne 10,6% des emplois prévus. A noter que le secteur des services, même s’il s’avère moins conséquent en terme d’investissements, présente des opportunités considérables en terme de création d’emplois. En matière d’investissements d’origine étrangère, on compte près de 115 millions de DH d’investissement global dans la région au cours de ce semestre et la création de 231 postes d’emploi, soit 5,7% des emplois prévus. Ces projets sont présentés exclusivement dans le secteur touristique. Des investisseurs irakiens vont monter dans ce cadre un projet chiffrant un montant d’investissement de 76 millions de DH (66%) et 100 emplois prévus (43%). D’autres investisseurs, des Français notamment, lancent deux projets d’un montant de 38,9 millions de DH (34%) et 131 postes d’emploi (57%).La répartition par province des investissements drainés au 1er semestre de 2006, indique que Settat se situe au premier rang, avec 75% des dossiers d’investissement instruits favorablement. Khouribga détient 19%, suivie de Ben Slimane avec 6% des projets. Dans la province de Settat, le secteur du BTP est le plus prépondérant avec 68,5% des investissements projetés et 47% des emplois prévus, soit prés de 641 millions de DH et 1.541 postes d’emploi. Plus loin se positionnent les secteurs du tourisme et des services avec respectivement 19,3% des investissements, soit 180,5 millions de DH, et 11,7% correspondant à 109,6 millions de DH.


Antenne

La vocation industrielle de Berrechid a vu naître des métiers relatifs aux services offerts aux industriels notamment en matière de transports, de comptabilité, gardiennage et la maintenance industrielle. Le secteur commercial est notamment dédié à l’importation de produits et de machines dont le besoin est exprimé par les industriels. Le nombre élevé des dossiers traités sur la zone de Berrechid a eu pour conséquence l’ouverture d’une antenne locale du CRI. L’objectif est d’assurer un meilleur suivi des projets de création d’entreprises. De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc