×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Sarajevo donne un autre symbole à la communauté mondiale

Par L'Economiste | Edition N°:616 Le 14/10/1999 | Partager

· L'ONU a choisi cette ville pour marquer la naissance du six milliardième homme sur terre

Sarajevo, longtemps synonyme de massacres et de morts, a donné hier mardi un autre symbole à la communauté mondiale: un bébé proclamé par l'ONU le six milliardième homme sur terre. Le nouveau-né a été présenté au secrétaire général Kofi Annan lors d'une cérémonie à la maternité de l'Hôpital Kosevo où il est né une minute après minuit. L'ONU avait choisi de marquer à travers le premier enfant né mardi à Sarajevo le passage de la population mondiale à six milliards.
Le bébé, un garçon de 3,550 kilos qui n'a pas encore de nom, a été mis au monde par une Bosniaque musulmane, Fatima Mevic, 29 ans.
La maman a raconté aux journalistes que l'équipe médicale l'avait laissée accoucher avant de lui révéler l'honneur que la communauté internationale se préparait à rendre à son bébé.
«C'est mon premier enfant, j'avais peur, mais avec l'aide de l'équipe médicale les douleurs ont disparu et l'accouchement s'est déroulé sans problèmes. Je suis très heureuse comme chaque mère pourrait l'être», a déclaré la jeune mère.
La Bosnie Herzégovine représente une page spéciale de l'histoire de l'ONU, comme l'a rappelé lundi M. Annan. Le secrétaire général a déploré que la communauté internationale ne soit pas intervenue plus fermement pour arrêter les hostilités en Bosnie, tout en rendant hommage à l'action du personnel de l'ONU dans le pays.
«Personne ne se lamente plus que nous sur l'échec de la communauté internationale à prendre à l'époque des actions décisives pour empêcher les souffrances et mettre fin à la guerre (1992-95), qui a produit de si nombreuses victimes», a déclaré M. Annan. Et d'ajouter que «l'expérience des Nations Unies en Bosnie a été l'une des plus difficiles et douloureuses de notre histoire». Plus de 200.000 personnes ont été tuées en Bosnie, selon des chiffres non officiels. L'Hôpital Kosevo où est né le bébé était, durant le siège de Sarajevo, la cible de l'artillerie des assiégeants serbes.

Hicham RAÏQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc