×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Samir fournira du fuel au Sénégal

Par L'Economiste | Edition N°:2383 Le 16/10/2006 | Partager

. Un contrat d’approvisionnement de 250 millions de dollars avec la Société nationale d’électricitéA l’heure où le Sénégal peut désormais sécuriser son approvisionnement en combustibles pour assurer correctement la fourniture en électricité à la population, la Samir peut encaisser la coquette somme de 250 millions de dollars (2,8 milliards de dirhams). En effet, c’est le montant du contrat que le raffineur marocain vient de conclure avec la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), portant sur un contrat d’approvisionnement de 300.000 tonnes de fuel et gasoil par an. Joint au téléphone par L’Economiste, le chargé d’achats de la Senelec, Ousseynou Ba, qui était du voyage au Maroc lors des négociations avec la Samir la semaine dernière, a du mal à cacher sa satisfaction: «Nous avons perdu beaucoup de temps à aller chercher des fournisseurs ailleurs, alors que le Maroc nous offre déjà des preuves de fidélité et de confiance dans les dizaines de partenariats qui le lient au Sénégal». A l’annonce de ce protocole d’accord, le soulagement est général au Sénégal. Il faut dire que l’ultimatum lancé par le président Abdoulaye Wade aux différents responsables des délestages arrivait à son terme. Wade avait sommé son ministre délégué au Budget de résoudre tous les différends de la Senelec avec ses fournisseurs et de rétablir la fourniture de l’électricité avant le 12 octobre. Pour faire face à cette situation intenable, des ménages, qui le pouvaient, s’étaient équipés en groupes électrogènes pour pallier la débandade de la Senelec. Des sources syndicales soutiennent que les problèmes de la Senelec ne sont pas que financiers et de l’ordre de l’approvisionnement mais également techniques. On évoque la vétusté des infrastructures et/ou l’arrêt de certaines unités. . Pour la libéralisation, Dakar lorgne sur l’ONEA l’origine de ces délestages et rationnement de l’électricité: un différend financier avec un distributeur indépendant, GTI, qui réclame à la Senelec des impayés de l’ordre de 111,7 millions de dirhams accumulés en 6 ans. Du côté de la rue Vincent, siège de la Senelec à Dakar, on conteste ce montant qui, selon la direction financière, ne s’élève qu’à 87 millions de dirhams. Ce qui constitue tout de même un manque à gagner important pour la société américaine, dont l’apport en termes de puissance ne dépasse guère les 50 mégawatts. La Senelec est une société anonyme à capitaux publics, concessionnaire de la production, du transport, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique au Sénégal. Elle a en charge également l’identification, le financement et la réalisation de nouveaux ouvrages sur son périmètre. La société fonctionne avec ses seules ressources, et son directeur général, Samuel Sarr dit assurer l’équilibre de son compte d’exploitation. Eu égard à la position stratégique de l’industrie électrique dans l’économie du pays, l’Etat assure la régulation et le contrôle du secteur pour la recherche de l’efficacité du système économique. Il le fait à travers le ministère de l’Energie et des Mines, qui a la tutelle administrative et technique du secteur de l’énergie par l’intermédiaire de la direction de l’Energie et de la Commission de régulation du secteur énergétique. Créée en 1984, à l’instar de nombre d’entreprises d’Etat, la Senelec est confrontée au défi du financement de son développement. En attendant, le gouvernement a adopté un certain nombre de textes qui prévoient la libéralisation du secteur de l’électricité. De ce côté-là aussi, on se tourne déjà vers le Maroc et l’ONE. Bachir THIAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc