×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Salon international du tourisme
Le Maroc courtise les Canadiens

Par L'Economiste | Edition N°:1884 Le 27/10/2004 | Partager

LE Maroc a pris part au 16e Salon international du tourisme et de voyages, qui s’est tenu du 22 au 24 octobre à Montréal. Il a été représenté, à cette grand-messe, par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), la représentation de Royal Air Maroc au Canada ainsi que par des opérateurs privés. La participation marocaine à ce rendez-vous, qui a rassemblé 107 pays, vise le renforcement de la place qu’occupe la destination Maroc sur le marché canadien, et québécois en particulier. L’année 2005 s’annonce «prometteuse», selon le directeur du bureau de l’ONMT à Montréal, Abdelghani Ragala. «Non seulement, nous allons poursuivre nos efforts avec Royal Air Maroc pour développer le côté tourisme, mais il y a de nouveaux opérateurs qui entrent sur le marché avec un vol hebdomadaire qui rejoint ceux de RAM». Cette dernière continuera à assurer ses quatre vols hebdomadaires directs Montréal/Casablanca durant la basse saison (novembre/fin avril) et passe à la cadence de six vols par semaine à partir de mai. En outre, un chef de file des forfaits vacances au Canada, «Vacances Signature» (qui appartient au géant britannique First Choice Holidays), se propose d’offrir, à partir du 11 janvier prochain (jusqu’au 25 avril 2005), un vol hebdomadaire sur Agadir. Ce vol, qui doit relier Toronto/Montréal/Agadir, est proposé dans un «tout compris» d’une semaine à partir de 1.629 dollars canadiens (environ 11.000 DH).«Des produits qui se vendent le plus, nous aurons toujours Agadir et Marrakech, et ces deux produits-phares sont suivis par le circuit des villes impériales», assure Abdelghani Ragala, qui insiste également sur le développement des «produits long séjour».«L’an dernier, nous avons rattrapé les effets de septembre 2001», soutient le responsable de l’ONMT à Montréal. «Nous avons terminé l’année avec des chiffres positifs, de plus 9,2%», dit-il. «L’année 2004 qui a bien commencé, continue de progresser avec des hausses à deux chiffres. Jusqu’à fin août dernier, nous étions à plus de 12%», fait remarquer Ragala, qui table sur un nombre de 30.000 touristes canadiens à fin 2004.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc