×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Salon du livre : Afrique-Orient : Un cas d'entreprise intégrée

    Par L'Economiste | Edition N°:155 Le 24/11/1994 | Partager

    En s'agrandissant, une société a recherché, à travers l'édition et l'industrie du livre, la maîtrise du coût et de la qualité.

    Afrique-Orient S.A., au capital de 2 millions DH, est l'une des rares sociétés d'édition qui comportent toute la chaîne de production du livre, de la saisie et de la mise en page jusqu'à la distribution et la promotion du livre (il existe 3 ou 4 sociétés de ce type dans tout le Maroc). "L'avantage de cette structure complète nous permet de maîtriser le coût et la qualité de notre produit", affirme M. Camille Hoballah, PDG de la société. Maîtrise du coût revient à dire qu'à chaque étape de fabrication la société récupère les marges bénéficiaires (comptabilisées dans le prix du livre) qui auraient été destinées à d'autres sociétés si Afrique-Orient sous-traitait.

    Afrique-Orient est née d'une petite entreprise en faillite rachetée en 1982 par M. Hoballah. L'investissement initial se montait à 3 millions de DH. En 1983, M. Hoballah réinvestit en matériel d'imprimerie, en 1984 il démarre l'activité de l'édition. Ensuite se sont succédé d'autres investissements d'extension dont le plus important concernant l'impression est d'une valeur de 11 millions de DH réalisé en 1992. La valeur actuelle de l'investissement est évaluée entre 15 et 17 millions de DH. La durée de vie du matériel d'impression est d'environ une dizaine d'années, ou de 20 à 30 ans avec une baisse de la productivité, explique M. Hoballah. Les autres types de matériel sont amortis entre 20 et 25 ans. La clientèle d'Afrique-Orient est composée par d'autres éditeurs (pour l'imprimerie), par des agences de communication et de publicité, des banques et des assurances pour l'édition de leurs bulletins internes par exemple, par des organes de presse pour des opérations ponctuelles, et enfin par les écrivains. "L'éditeur est un intermédiaire entre l'auteur et le lecteur. Il transforme un projet en livre, et le finance. Sur les ventes d'un livre il verse à son auteur des doits d'auteur de 10%", indique M. Hoballah. Cette part de 10% est une tradition inspirée des pourcentages qui se pratiquent en général sur le plan international. Dans certains pays se pratiquent des taux progressifs, en fonction du nombre d'exemplaires vendus".

    Le coût de fabrication d'un livre varie en fonction de la qualité du papier, de son format, du nombre de pages qu'il contient et du volume de son tirage. Les prix de revient chez Afrique-Orient se situent dans une fourchette de 7 à 8 DH (80 à 120 pages) et 30 à 40 DH, pouvant aller parfois jusqu'à 60 DH. A titre d'exemple, le prix de revient total d'un livre de 300 pages en format de poche et de pure édition, c'est-à-dire en papier ordinaire, se chiffre entre 22 et 25 DH.

    Le prix de vente du livre en librairie au Maroc correspond à 3 fois son prix de revient. "En France le prix de revient est multiplié par 5 pour le prix de vente, la chaîne de distribution étant plus coûteuse qu'au Maroc", précise M. Hoballah. Mais cela ne veut pas dire que le livre est plus cher en France, puisque les livres importés au Maroc coûtent au moins 2 fois plus que dans les pays d'origine. Au distributeur l'éditeur verse une part de 45 à 50%, lequel distributeur rétrocède 25% au libraire. Afrique-Orient possède sa propre maison de distribution, Atlassi Distribution, qui diffuse les livres dans toutes les librairies du Royaume, et fournit la librairie de la société à Agadir. Le chiffre d'affaires 1993 d'Afrique-Orient, stagnant depuis 2 ans, s'élève à 10 millions de DH. Afrique-Orient a édité à ce jour les ouvrages de quelque 200 auteurs, tous Marocains, en langue française, arabe et même anglaise. "La création et l'émulation se manifestent ces 10 dernières années, la demande existe, mais les difficultés de l'édition proviennent de la faiblesse du pouvoir d'achat du lectorat". Entant que distributeur, Afrique-Orient commercialise pratiquement tous types d'ouvrages: scolaires, parascolaires, universitaires, culture générale, sciences humaines, linguistique, économie.

    B.L.

    La chaîne de production

    La chaîne de production correspond aux différents départements de l'entreprise. Le département P.A.O., comportant 6 postes de micro-ordinateurs, 2 postes de montage et une flasheuse, réalise la saisie, la photocomposition et la mise en page. Le département imprimerie est équipé, pour le matériel grand format, d'une offset 4 couleurs et d'une offset 2 couleurs, en moyen format, d'une offset 2 couleurs et d'une offset une couleur, enfin en petit format, d'une offset G.T.O. une couleur. 2 plieuses automatiques grand format effectuent les opérations de pliage, 2 couseuses automatiques et 3 massicots transforment le livre brut en livre coupé pour le produit fini. Une encolleuse, une plastifieuse et une chaîne de piqueuses de 6 postes (pour les brochures), assurent les finitions du livre Quant à la sélection de couleurs, lorsqu'elle intervient dans la production d'un ouvrage, c'est l'unique fonction qui est sous-traitée (il existe au Maroc une dizaine d'entreprises spécialisées dans cette opération).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc