×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Salon aéronautique de Dubaï
Concurrence serrée entre Américains et Européens

Par L'Economiste | Edition N°:1658 Le 09/12/2003 | Partager

. Près de 550 firmes de 36 pays y participent Le huitième salon aéronautique de Dubaï, le troisième plus important à l’échelle mondiale, qui s’est ouvert le 7 décembre, continue d’attirer les plus grands constructeurs d’avions civils et militaires.Près de 550 firmes de 36 pays participent à ce salon qui se poursuivra jusqu’au 11 décembre.La compétition, pour s’adjuger une partie de ce marché juteux, est serrée entre constructeurs américains et européens pour proposer aux compagnies aériennes de la région les derniers modèles de leurs avions les plus rapides, et aux gouvernements des riches monarchies pétrolières du Golfe leurs avions de combat et leurs systèmes de défense aérienne.Les Etats-Unis sont présents en force avec 80 compagnies privées, dont Boeing, et une délégation du département de la Défense. Ils exposent divers appareils militaires, dont le F-16 Fighting Falcon (Lockheed Martin), l’AH-64D Apache Longbows (Boeing) et l’appareil de transport C-17.Pour sa part, Boeing expose le 7E7, dit Dreamliner (avion de rêve). Il est le dernier-né de la gamme d’avions civils que le constructeur américain veut promouvoir au salon de Dubai, en le présentant comme un concurrent de l’Airbus A330. Le Boeing 7E7, dont l’entrée en service est prévue en 2008, est en principe capable d’assurer des trajets aussi longs que le Boeing 777, mais en utilisant 20% de carburant en moins. Sa cabine promet également d’être plus spacieuse, plus confortable, utilisant les dernières technologies.Quant aux Européens, ils sont confiants de pouvoir faire des affaires au salon de Dubaï, à la faveur des relations qu’ils entretiennent avec les pays de la région et de la volonté des dirigeants de ces pays à diversifier leur coopération militaire après l’invasion, impopulaire, de l’Irak par les Etats-Unis.“La machine militaro-industrielle et diplomatique des Etats-Unis est certes importante, mais les Européens ont leur mot à dire dans la région”, a déclaré Olivier Lambert, vice-président exécutif du groupe franco-allemand Eurocopter.Il a admis que les constructeurs européens de la défense ont eu des difficultés dans la région dans la foulée de l’invasion irakienne du Koweït en 1990, ajoutant toutefois que les perspectives s’améliorent avec les changements stratégiques liés à l’occupation américaine de l’Irak et au projet de Washington d’instaurer la démocratie dans le monde arabe. Par ailleurs, il a indiqué qu’Eurocopter allait proposer à l’avenir son hélicoptère de combat Tiger, comme une alternative à l’Apache de l’industrie militaire américaine.Une trentaine de firmes françaises sont présentes au salon de Dubaï où se trouve un émissaire français, Jean-François Thibault, représentant le ministère français de la Défense. Au plan civil, le consortium européen Airbus Industries a rappelé qu’il battait le constructeur américain Boeing en termes de nouvelles commandes, aussi bien dans la région qu’ailleurs dans le monde. “Nous rattrapons Boeing partout dans le monde”, a déclaré Gregor Kursell, porte-parole de ce groupe.En outre, Airbus s’estime “imbattable” sur le marché du Golfe et du Moyen-Orient après avoir décroché des commandes de plusieurs milliards de dollars avec Emirates de Dubaï, qui devait lancer lundi un appel d’offres pour l’achat de réacteurs destinés aux 45 Airbus A380 qu’elle a récemment commandés, ainsi que Qatar Airways.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc