×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

SAI renforce sa position au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1621 Le 13/10/2003 | Partager

. La Société arabe d'investissement compte augmenter la capacité de ses investissements au Maroc. Parmi les secteurs ciblés: le tourisme, l'aviculture, l'agriculture, l'industrie…Les investisseurs arabes lorgnent le Maroc. Cette fois-ci, c'est la Société arabe d'investissement (SAI), dont le siège est basé en Arabie Saoudite, qui envisage d'augmenter sa capacité d'investissement dans le Royaume. Et ce, via des projets à l'export. D'ailleurs, depuis son adhésion en 1975 au groupe arabe, le Maroc occupe une place privilégiée dans la stratégie d'investissement de la SAI. D'ailleurs, le dernier conseil d'administration de la société panarabe s'est déroulé le 8 octobre à Casablanca. «La tradition du groupe veut que l'on tienne chaque année le Conseil d'administration (CA) dans un pays arabe membre», a tenu à préciser Mohamed Souleimane Al Jasser, président du CA. Le passage du top-management par la métropole économique lui a permis «d'identifier des opportunités d'investissement au Maroc» et de se concerter avec les pouvoirs publics et des opérateurs privés. C'était également une occasion pour évaluer la portée des investissements auprès des 14 pays membres. A fin juin 2003, le montant global des opérations consenties par la société panarabe s'élève à 237 millions de dollars répartis à travers 39 projets. Au Maroc, le total des investissements de la SAI a avoisiné les 258,25 millions de DH à fin juin 2003. S'y ajoutent des activités dans le domaine financier (facilités de crédits) de l'ordre de 83 millions de dollars. Parmi les sociétés ayant bénéficié des crédits de la Société arabe d'investissement, figurent la BMCE, la BCM, Méditel et le groupe Cellulose du Maroc. Ce dernier reste le principal projet de la SAI au Maroc. Pour rappel, Cellulose du Maroc, qui est spécialisée dans la production de pâte de papier, bénéficie d'un apport de 16 millions de dollars en provenance de la société arabe. Ce qui en fait l'un des principaux actionnaires. Du côté de la SAI, Cellulose représente sa deuxième plus grande participation et l'un de ses plus importants investissements au Maghreb. L'entreprise marocaine qui fabrique 125.000 tonnes de papier/an, dont 70% à l'export, connaît quelques difficultés. Aujourd'hui, la priorité de la SAI est de redresser sa situation. Autre projet non moins important au Maroc, l'aviculture. Des investissements sont en cours pour augmenter la capacité de production de la viande blanche au Maroc. L'objectif, selon la SAI, est d'arriver à produire 70% des viandes blanches au Maroc au lieu des 11% actuels. Ce projet de développement avicole bénéficie d'un investissement de près de 8 millions de DH, financés par les fonds propres de la SAI. De l'avis du management de l'entreprise arabe, les critères d'éligibilité des projets tiennent compte du cadre législatif du pays d'accueil, du degré de risque du projet ainsi que la transparence des méthodes de gestion. Pour le moment, les membres du CA ont également prévu dans leur escarcelle le montage de plusieurs projets, particulièrement dans le secteur du tourisme et le milieu financier.


Carte de visite

La SAI a été créée en 1974. Son capital social, de l'ordre de 400 millions de dollars, est détenu par 17 pays arabes dont le Maroc. Le siège social de la firme panarabe est basé à Riyad. Ses filiales sont basées à Tunis, Le Caire et Amman. Le groupe dispose d'une unité bancaire offshore à Bahreïn.De l'avis du président du Conseil d'administration, «la mission de la SAI est de jouer un rôle catalyseur dans le développement de l'économie arabe à travers sa participation dans des projets d'investissement». Mais également trouver des solutions à des entreprises en difficulté, tout en restant vigilant sur le risque à l'investissement.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc