×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Sahara: Les forces politiques appelées en renfort

Par L'Economiste | Edition N°:1892 Le 08/11/2004 | Partager

. Les partis invités à prêter main-forte à la diplomatie. La solution ne peut être que politique. Ce conflit “artificiel” expose la région au terrorisme“Le Maroc est dans son Sahara et le Sahara est dans le Maroc qui est le sien”. Le discours royal prononcé à l’occasion du 29e anniversaire de la Marche verte est on ne peut plus clair. “L’intégrité territoriale est un droit historique inaliénable qui ne souffre aucune concession”.Pour autant, “le Maroc restera toujours disponible pour une coopération sincère et entière avec l’Organisation des Nations unies afin de trouver une solution politique négociée, définitive et mutuellement acceptable pour les parties concernées, au conflit artificiellement créé autour de l’intégrité du Royaume”, déclare SM le Roi Mohammed VI. Cet engagement en faveur du dialogue était d’ailleurs érigé en priorité cardinale dans le dernier discours du Trône. Le règlement de cette question est vital non seulement pour le Maroc mais pour l’ensemble de la région. Il s’agit de se prémunir contre le risque de voir la zone se transformer “en foyer de tension et de terrorisme et en repaire de bandes faisant commerce de la pauvreté, du déplacement forcé des populations et de la détention des personnes au mépris des droits et de la dignité de l’homme”.Mais pour parvenir à une solution politique, poursuit le Souverain, il faut un cadre de confiance et de respect mutuels et une vision prospective qui transcende les “calculs étriqués”.SM le Roi en appelle à la mobilisation populaire et à une action ciblée et audacieuse au sein de toutes les instances et auprès de tous les milieux régionaux et internationaux influents pour approuver la solution politique préconisée par le Maroc. En première ligne, les partis politiques sont appelés à s’investir pour cette cause dans le cadre d’un plan d’action efficient, en complétant les efforts de la diplomatie officielle.“Indépendamment des écueils conjoncturels, nous parviendrons à une solution politique consensuelle pour ce conflit artificiel. Seule cette solution est en phase avec la logique de l’Histoire”, affirme le Souverain.Le dialogue constructif est une vertu préconisée par l’islam même avec les ennemis et à plus forte raison avec les frères. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc