×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Safi/Centrale thermique
Les négociations dans l’impasse

Par L'Economiste | Edition N°:2734 Le 13/03/2008 | Partager

La mobilisation contre le projet de construction d’une centrale thermique dans la région de Safi ne se relâche pas (cf. www.leconomiste.com). Une délégation composée d’élus, du président de la commune et des présidents des chambres professionnelles de Safi s’est rendue à Rabat, mardi dernier. Au programme, des entretiens avec Mohamed Boussaïd, ministre du Tourisme, et avec Amina Benkhadra, ministre de l’Energie et des Mines. «Notre département n’est pas directement impliqué mais suit attentivement le déroulement du dossier», explique Boussaïd. Rappelons que des investissements touristiques d’envergure avec à la clef des milliers d’emplois à Souiria Laqdima sont actuellement à l’étude par le gouvernement. «Les investisseurs potentiels ne sont pas rassurés et attendent de voir l’aboutissement du dossier», indique Mohammed Karim, président du conseil régional. Par ailleurs, les représentants de Safi attendaient beaucoup de leur rencontre avec la ministre de l’Energie. Pour l’occasion, celle-ci a mobilisé l’ensemble de son staff technique. Au menu, notamment, des données sur les nouveaux procédés prévus en matière de protection de l’environnement. La crainte de la crise en électricité et l’utilité du projet pour le Maroc ont été également détaillées. N’empêche, les élus ont campé sur leur position. Même si toutefois, ils ouvrent la brèche et proposent d’étudier le plan de la Primature qui prévoit d’installer la centrale thermique près des unités chimiques de l’Office chérifien des phosphates (OCP), au sud de la ville. «A condition que ce projet soit accompagné par la construction d’un port minéralier et d’une rocade pour contourner la zone», déclare Karim. A noter que l’ONE a déjà réalisé des études pour installer la centrale thermique sur le site de Bir El Har. «Ce qui n’empêche pas d’effectuer rapidement d’autres études pour déplacer le projet», est-il ajouté. En tout cas, Benkhadra a promis de visiter le site et de rencontrer à nouveau les élus, la semaine prochaine à Safi. Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc