×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Safi: La CCIS assiste les coopératives féminines dans le rural

Par L'Economiste | Edition N°:2381 Le 12/10/2006 | Partager

. L’apprentissage des métiers et l’élevage pour assurer des revenus. En projet, un complexe commercial pour les produits de terroir. La Chambre de commerce encadre déjà plus de 40 associations professionnelles Une caravane est organisée par la CCIS (Chambres de commerce, d’industrie et des services) de Safi. Au programme, des escales dans différentes municipalités et communes rurales de la province. Ainsi, la caravane s’arrêtera à Sebt Gzoula, Youssoufia, Moul Bergui, Saada, Had hrara, Tiamim, Jemâa shaim, Lmrasla, Sidi Chiker et lamâachat. L’objectif est d’expliquer les opportunités et les modalités de la mise en place de coopératives créatrices d’emplois et génératrices de revenus. «Nous sommes en train actuellement de dupliquer une expérience qui a réussi et qui a permis de  créer deux coopératives féminines en 2003 à Youssoufia (coopérative Meinda de tissage et la coopérative Daouk Rafii de pâtisserie)», explique Mohammed Azouaou, directeur de la CCIS. «Le travail a été le fruit d’une coopération responsable entre la Chambre de Safi et la Direction d’exploitation minière Guantour (groupe OCP)», ajoute-t-il. Actuellement, la Chambre projette la création de trois coopératives à Gzoula selon les aspirations des femmes de la région. Il s’agit de la récolte et l’emballage des câpres, le tissage et la fabrication artisanale de paniers. A Youssoufia, quelque 50 femmes sont spécialisées dans les domaines de l’élevage des lapins, de la couture et la broderie. A Moul Bergui, ce sont 50 autres femmes qui veulent se lancer dans l’élevage des caprins. Dans la commune rurale de Saadla, 70 femmes sont affiliées à deux coopératives et veulent travailler dans l’apiculture et l’élevage de chèvres. D’autres projets dans les domaines de la gastronomie, la pâtisserie et la tapisserie sont à l’étude. «Nous visons la création de 10 coopératives féminines, avec une moyenne de 10 femmes coopérantes par coopérative», explique le directeur de la CCIS. En projet aussi, l’organisation de salons, foires et la création d’un complexe commercial dédié à ces coopératives et aux produits du terroir.La CCIS de Safi s’est également attelée dans le vaste chantier de l’INDH pour la mise en place de TPE (Très petites entreprises). Des salles de réunion sont mises à la disposition des groupements professionnels. Des formations dans le domaine de la gestion sont aussi programmées. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]miste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc