×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Russie: Ioukos mis à genoux

Par L'Economiste | Edition N°:1794 Le 21/06/2004 | Partager

. Condamné à payer 3,4 milliards de dollars au fisc La Cour d’arbitrage de Moscou a confirmé vendredi dernier en appel la condamnation du groupe pétrolier russe Ioukos à payer au ministère des Impôts 3,4 milliards de dollars d’arriérés pour l’année 2000, une décision qui pourrait pousser le groupe vers la faillite.La Cour a ainsi rejeté un appel présenté par Ioukos qui jugeait sa condamnation illégale.Le président Vladimir Poutine a voulu rassurer jeudi les investisseurs, en déclarant que le Kremlin s’efforcerait d’éviter la faillite du premier groupe pétrolier russe.Mais la direction de Ioukos a prévenu qu’une condamnation pourrait la pousser à déclarer la mise en faillite, et surtout les assurances du Kremlin n’écartent pas la perspective d’une redistribution des actifs du groupe en faveur d’acteurs économiques proches du pouvoir. «Le gouvernement va s’efforcer de faire en sorte que la société ne s’effondre pas», a déclaré le président russe jeudi devant des journalistes à Tachkent, où il participait à un sommet de l’Organisation de la coopération de Shanghaï (OCS). «Les autorités russes, le gouvernement, les organes économiques du pays n’ont pas d’intérêt à la faillite d’une compagnie comme Ioukos», a-t-il ajouté.Ioukos fait l’objet depuis près d’un an d’une offensive judiciaire souvent considérée comme inspirée par le Kremlin pour mettre au pas le groupe et son principal actionnaire, le milliardaire Mikhaïl Khodorkovski -incarcéré depuis huit mois- dont le procès vient de débuter à Moscou.Pour la plupart des analystes, l’affaire Ioukos aboutira d’une façon ou d’une autre, à une totale reprise en main par l’Etat de ce fleuron de l’économie pétrolière russe.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc