×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Rush sur le JT de TV5

    Par L'Economiste | Edition N°:272 Le 20/03/1997 | Partager

    Les journaux télévisés de la chaîne internationale francophone TV5 attirent de plus en plus de téléspectateurs marocains. Ils contribuent même à augmenter son audience dans le pays. Une enquête du bureau d'étude Créargie.


    TV5 est la première station internationale suivie par les téléspectateurs marocains, selon une enquête réalisée en 1996 par Créargie. L'étude ne concerne que la population urbaine. Sur l'ensemble de l'échantillon, 97% des personnes interrogées, équipées d'une antenne parabolique, déclarent la regarder. TV5 se place ainsi devant MBC qui recueille 94%, Arab Radio Télévision (89%), Euronews (88%) et Egyptian Satellite Channel (79%).
    C'est le côté culturel de la chaîne qui attire les téléspectateurs (près de 84% des enquêtés). TV5 bénéficie partout ailleurs d'une bonne image fondée sur son ambition culturelle.

    Le cinéma délaissé

    La chaîne dispose depuis sa création d'une sélection d'émissions de grandes télévisions nationales partenaires de TV5. Cette programmation a été en outre complétée par une production propre à la station et d'émissions spécifiques. L'information est aussi un attribut significatif, puisque 76% des interviewés le lui reconnaissent. Réservant une place importante à l'information dans sa grille de programmation (30%), la chaîne diffuse près de 12 rendez-vous quotidiens avec l'actualité mondiale. Du reste, pour 74% des enquêtés de Créargie, TV5 demeure une chaîne instructive.
    L'année 1995 aura été l'occasion pour TV5 de cibler davantage le public marocain en programmant la «Quinzaine du Maroc». A l'issue de cette quinzaine, Créargie a procédé, et pour le compte de la chaîne, à une enquête auprès de 3.197 personnes résidant à Casablanca et Rabat. Il est ressorti en premier lieu une hausse d'écoute de plus de 60% au moment de cette programmation. TV5 a enregistré des pics d'audience durant trois moments de la journée: en début et en fin d'après-midi (14h30-15h30 et 16h-17h) et en soirée (21h-22h). Pour l'après-midi, l'audience était essentiellement féminine et jeune. La chaîne programmait des émissions ciblant plutôt une population jeune avec notamment «Fa si la chanter» et «Questions pour un champion». En soirée, c'est une audience mixte qui regarde TV5 avec une prédominance masculine pour les émissions précédant le JT de France 2. Celui-ci recueille en moyenne, d'après l'enquête, près de 9% d'audience chaque jour, soit 130.000 téléspectateurs dans les villes de Rabat et Casablanca. D'ailleurs, par émissions, les journaux télévisés sont les plus regardés régulièrement. Le JT de France 2 recueille à lui seul 26% des réponses. Celui de TV5 (de 18h30) est suivi par 6%. Le moins regardé est le JT de 16h. Les horaires de travail expliquent peut-être ce dernier taux d'audience.

    En matière de divertissement, Taratata bat les records avec 24% d'audience, suivi de Questions pour un champion (12%). Le 7 sur 7 d'Anne Sainclair recueille près de 11% et l'Ecole des fans de Jacques Martin 10%.
    Il est toutefois surprenant que les émissions Bouillon de Culture, Thalassa et Envoyé spécial ne s'adjugent que 7 pour la première et 6% pour les deux dernières. A croire que dans leurs réponses les enquêtés confondaient culture et divertissement. Plus de 80% de l'échantillon cite en effet TV5 pour sa mission culturelle, alors que du point de vue divertissement, la chaîne francophone ne recueille que 36% des voix. En réalité TV5 est perçue comme une chaîne culturelle qui permet de progresser dans l'apprentissage du français: 84% des enquêtés lui attribuent ce rôle.
    Les points faibles de la chaîne demeurent, aux yeux des interviewés, le manque de sport et de cinéma. A la programmation de TV5 sont reprochées l'absence de films récents et la diffusion de productions ennuyeuses et mono-tones.

    Badra BERRESSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc