×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Risma réconcilie les particuliers avec la bourse

Par L'Economiste | Edition N°:2274 Le 12/05/2006 | Partager

. Souscriptions: 6,12 milliards de DH pour une offre de 250 millions. Un taux de satisfaction global de 4,09% seulementL’euphorie est à son comble chez Risma. L’OPV du fonds d’investissement du groupe Accor a eu un tel succès qu’elle a été souscrite plus de 24 fois par 15.683 demandeurs. L’opération a ainsi drainé 6,12 milliards de DH pour une offre de seulement 250 millions de DH, soit une moyenne globale par souscripteur de 390.000 DH. Cet emballement se traduit par un taux de satisfaction global de 4,09% seulement. Le total des actions attribuées est ressorti in fine à 1.041.666 pour une demande supérieure à 25 millions de titres. «La réussite de l’opération illustre le regain de confiance des particuliers sur le marché et leur conviction par rapport aux potentialités des activités touristiques», se félicite Jean-Robert Reznik, président du directoire de Risma. Cette frénésie fait aussi le bonheur du syndicat de placement, piloté par CFG Marchés et composé de BMCE Bourse et Sogebourse. Les trois membres ne cessent de se féliciter pour avoir drainé autant de souscripteurs en 3 jours. L’engouement des particuliers est sans précédent. Plus de 15.285(1) personnes de 15 régions du Maroc et 14 nationalités différentes ont demandé 14,1 millions d’actions Risma. Elles ont souscrit près de 3,39 milliards de DH. Le taux de satisfaction des personnes physiques est ressorti à 5,12%, soit 723.374 actions attribuées. «L’ensemble des institutionnels et des OPCVM éligibles à la souscription ont participé à l’opération», affirme Younès Benjelloun, DG du groupe CFG. A savoir onze compagnies d’assurance, 9 sociétés de bourse, 2 établissements de crédit et 109 OPCVM! Au total, 150 institutionnels ont souscrit plus de 37 fois le montant de l’opération pour 2,27 milliards de DH. Cet engouement a engendré un taux de satisfaction infime de 2,67%, soit uniquement 252.562 actions attribuées pour 9,4 millions demandées. Même constat pour les 248 personnes morales marocaines qui ont souscrit plus de 29 fois à l’opération pour la bagatelle de 459,3 millions de DH. Et le taux de satisfaction n’a pas excédé 3,43%. Ces souscripteurs ont récupéré 65.730 actions seulement pour 1,9 million de titres demandés.Concernant la mobilisation du syndicat de placement, CFG Marchés et Dar Tawfir ont drainé 71% du montant des souscriptions pour seulement 14% des souscripteurs. BMCE et BMCE Capital Bourse ont accueilli, pour leur part, 70% des demandeurs. Mais ils n’ont généré que 19% des 6,12 milliards de DH souscrits. Enfin, la Société Générale et Sogebourse ont recueilli 16% des demandes pour 10% de la somme des souscriptions.Outre les considérations économiques et sectorielles, le succès démesuré de l’opération est aussi lié à la rareté du papier sur le marché. L’augmentation du capital a été en plus éclaté entre plus d’une dizaine de milliers d’actionnaires. Ce qui permet à Risma d’atteindre aisément son objectif de départ, à savoir la mobilisation du maximum de souscripteurs.Pour rappel, CFG, le chef de file de l’opération, a accompagné le groupe dans toutes ses opérations en bourse. Quant aux prévisions de l’évolution du titre en bourse, elles demeurent mitigées. La cotation est prévue pour le 15 mai. «Risma doit être considérée comme une valeur de fonds de portefeuille et conservée pour que l’actionnaire profite de la croissance de l’entreprise», indique Amyn Alami, président du groupe CFG. Toutefois, les analystes n’excluent pas un mouvement de spéculation sur le marché juste après la cotation de Risma. En tout cas, la demande commence déjà à se manifester. «Nous recevons quotidiennement plusieurs demandes d’achat portant sur le titre Risma», réplique Youssef Benkirane, directeur général de BMCE Capital Bourse. Celui-ci pense que le titre sera réservé à la hausse pendant au moins les trois premières séances de cotation. Nouaïm SQALLI--------------------------------------------------------------------------(1) Personnes physiques et salariés de Risma et Accor Gestion Maroc.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc