×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Risma: Consolidation des acquis

Par L'Economiste | Edition N°:2361 Le 14/09/2006 | Partager

. Des réalisations qui dépassent les prévisions. Environnement touristique favorableBON cru pour le premier semestre 2006, avec un chiffre d’affaires en hausse réelle de 20%, contre 16% selon les prévisions. Le directeur général du premier opérateur hôtelier du Royaume, Marc Thepot, ne peut que se réjouir des résultats réalisés par Accor Maroc et exprimer au passage son optimisme pour le reste de la saison. Cette performance résulte principalement de trois facteurs: le taux d’occupation moyen cumulé du parc hôtelier (dont 63% des chambres en propriété) a légèrement évolué affichant +68,1% contre +67,4% un an auparavant. Cette évolution est due, d’une part, à la hausse du taux d’occupation sur toutes les enseignes, et notamment la performance remarquable des Sofitel (+7,3 points) et, d’autre part, au recul du taux moyen des Coralia (-10,8 points) dû au changement du mix client d’une clientèle tour-opérateurs vers une clientèle directe. Vient en second lieu, la croissance du périmètre (+ 35.917 nuitées sur les hôtels ouverts en 2005) avec une part de marché de 7%. Et, enfin, la progression du prix moyen par chambre d’environ +11% sur tous les hôtels. Dans une conjoncture favorable du marché (+17% de touristes), Risma affiche, en plus de bonnes performances d’exploitation (en avance sur le budget), une structure financière solide avec un levier financier de 25%. D’ailleurs, le titre a bondi de 5,73% à 367 dirhams le jour de la publication des résultats, affichant une progression globale avoisinant les 50% par rapport au cours d’introduction en Bourse (240 dirhams). À l’heure où nous mettions sous presse, le cours affiche 356 dirhams.La société d’investissement a décliné, par ailleurs, son programme de développement: Un investissement total estimé à plus de 800 millions de dirhams a été alloué aux travaux déjà lancés en 2005 sur 5 hôtels avec 986 chambres supplémentaires. De même, deux hôtels Ibis seront mis en service vers fin 2006. Il s’agit de l’Ibis Moussafir Marrakech Palmeraie et l’Ibis Sidi-Maârouf. Visant à dynamiser l’activité touristique de Casablanca et de s’inscrire dans le programme de développement urbanistique de la ville, le projet «Casa city center», lancé en 2004, constitue l’un des chantiers actuels clés de la capitale économique, de par son ampleur et sa forte valeur ajoutée. Avant fin 2008, Casablanca comptera parmi son patrimoine hôtelier un Novotel de 274 chambres, et un Ibis Moussafir de 266 chambres, relayés par la poursuite du projet avec la partie immobilière et commerciale et surtout un Sofitel de 200 clés dès 2007. En effet, pour parvenir à accueillir un million de visiteurs d’ici 2010, la ville doit acquérir tous les attributs d’une métropole d’envergure internationale. Rappelons qu’Accor Maroc suit depuis 2003 un programme de développement national. Rapide et maîtrisé, le groupe se fixe comme objectif de créer 7.600 lits supplémentaires d’ici 2007 à travers un investissement global de 1,32 milliard de dirhams. Parallèlement, Accor Maroc cherche à consolider sa position sur Agadir, en particulier avec le lancement des travaux d’une unité 5 étoiles thalassothérapie de 209 chambres sur la zone de Founty 2. Sur Marrakech, le projet d’un Novotel Resort constitue une priorité pour 2008. La ville d’Essaouira connaît un développement touristique très important et constitue, par conséquent, une cible incontournable pour le développement de Risma. En effet, dans le cadre du «plan Azur» pour la station Mogador, le groupe est associé avec Thomas&Piron et Colbert Orco Développement pour la réalisation d’un projet de 320 hectares, avec 2 golfs de 18 trous, 3 hôtels 4 et 5 étoiles, des ryads et des villas. Enfin, sur Ouarzazate, plus de 7 millions de dirhams ont été investis par le groupe pour restaurer les hôtels existants et effectuer de nouveaux aménagements. Tous ces projets font partie intégrante de l’objectif de développement fixé par Accor Maroc en 1997, correspondant à la création de 7.000 chambres. Sa stratégie d’implantation s’appuie sur une capitalisation des produits culturels existants, un développement du produit balnéaire et une diversification avec de nouveaux concepts produits allant de l’économique au luxe en passant par la santé et les affaires. Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc