×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Retro 2003
Tanger-Med, le plus grand cadeau pour le Nord

Par L'Economiste | Edition N°:1674 Le 31/12/2003 | Partager

. Les travaux sont lancés depuis déjà plus de 3 mois. Le projet va générer d'importantes recettes à partir du transbordement . De nouvelles lignes ferroviaires et routières seront réalisées grâce au projetL'année 2003 a été un bon cru en matière de projets d'investissements dans les infrastructures. Mais le grand projet reste, sans conteste, le port Tanger-Méditerrannée. Le coup d'envoi des travaux a été donné en grande pompe. Avec un investissement prévu de plus de 11 milliards de DH, il constitue l'une des plus grandes entreprises du genre de la région. C'était en juin 2003 qu'avait été signé l'accord entre la société Bouygues, adjudicataire de l'appel d'offres pour la construction de la première tranche du projet (pour 2,42 milliards de DH) et l'Agence Spéciale Tanger-Méditerranée, responsable du suivi des travaux de construction. Titanesque, le projet prévoit la mise en place d'un port en eau profonde dédié essentiellement aux activités de transbordement de conteneurs, du transport TIR, céréales et de marchandises diverses en plus d'une activité “passagers”. Il est prévu d'y adosser une zone franche logistique de près de 98 hectares. Cette dernière servira à l'entreposage des marchandises et à des activités de transformation légères. En plus, il est prévu d'autres zones franches situées sur la région de Tanger-Tétouan tournées vers les activités industrielles dédiées à l'export. L'un des points importants du projet reste la mise en place d'une zone franche à Fnideq étalée sur plus de 125 hectares. Cette dernière, en projet depuis quelques années (cf. www.leconomiste.com) a été remise sur le tapis. Finalement, la zone bénéficiera d'un équipement à la hauteur en matière d'infrastructure digne d'un tel projet avec une connexion directe à l'autoroute du nord Tanger-Rabat, en plus d'une liaison ferroviaire entre Tanger et le complexe port et zone franche. Le projet prend la relève de Tanger-Atlantique et est destiné à profiter de l'important trafic en matière de transbordement caractérisant la Méditerranée actuellement. Les travaux de construction ont débuté en septembre 2003, la mise en service du port est programmée pour début 2007. Outre l'infrastructure, les retombées de Tanger-Méditerrannée seront importantes, que ce soit dans l'investissement industriel avec les zones franches ou dans l'emploi. Ainsi, ce sont plus de 120.000 emplois à terme qui seront créés directement ou indirectement par le port. Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc