×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Résultats financiers
Bénéfices record pour BMCE Bank

Par L'Economiste | Edition N°:2739 Le 20/03/2008 | Partager

. Un résultat net de 1,4 milliard de DH (+55%) . Retail et corporate bank, ainsi que les filiales financières au mieux de leur forme«Chaque année, nous qualifions l’exercice écoulé d’historique, exceptionnel et inédit... et 2007 n’échappe pas à cette règle», clame Othman Benjelloun. Le président du groupe BMCE Bank, présentait mercredi 8 mars, le bilan d’activité de son groupe. 2007 aura été plus que jamais l’année de la consécration pour la banque aux 56 prises de participation. Le total bilan a dépassé, pour la première fois, le cap des 100 milliards de DH. Le bénéfice avant impôt crève le plafond à plus de 2 milliards de DH, marquant une hausse de 60% par rapport à l’année précédente. Et même grignoté par un impôt de 763 millions de DH, le résultat dégagé se maintient à 1,4 milliard de DH. Le PNB (Produit Net Bancaire) consolidé augmente de 24% à 4,5 milliards de DH. Une prouesse à laquelle aura grandement contribué le produit de cession de 5% du capital du groupe à la Caja de Ahorros Del Mediterraneo, ainsi que l’évolution des marges d’intérêt et les commissions qui ont connu des augmentations respectives de 21 et 22%. Il en ressort que «les bons résultats ne sont pas uniquement le fruit d’éléments exceptionnels». Car, «qu’il s’agisse de retail ou de corporate bank, d’investissements, d’activités à l’international ou de filiales financières spécialisées, la performance est nette», précise Benjelloun. Pas moins de 200.000 ouvertures de nouveaux comptes, un doublement des crédits à la consommation, une augmentation de 48% des crédits immobiliers, meilleure performance enregistrée en termes d’évolution de parts de marché sur l’activité MRE..., le retail bank se porte au mieux. De même, le corporate bank a affiché des performances significatives intervenant dans les principaux projets de financement du Royaume. L’exercice écoulé a également vu la consolidation du positionnement de leader dans l’ensemble des compartiments de la banque d’affaires, que ce soit au niveau de sa salle de marchés, de l’activité d’intermédiation boursière, de gestion d’actifs, de gestion privée, de conseil ou encore de dépositaire.L’année 2007 aura été aussi l’occasion du lancement des activités de Médicapital Bank comme tête de pont du renforcement de la présence du groupe à l’international. Un positionnement par ailleurs conforté en Afrique subsaharienne grâce à l’alliance entre le Groupe BMCE Bank et le Groupe AFH/ Bank of Africa, à travers une prise de participation dans le capital à hauteur de 35%. Les filiales financières spécialisées contribuent à leur tour à l’embellie. Dans la foulée, le résultat net de Salafin a augmenté de 33%. Maghrébail portée par les opérations de crédit bail a vu sa contribution au résultat consolidé croître de 70%.En somme, «les résultats font tourner la tête, mais nous gardons les pieds sur terre», souligne Benjelloun. Un état d’esprit que conforte la filière risques, dans le cadre de la mise en œuvre des Directives de Bâle. Celles-ci se reflètent dans l’évolution du taux de contentieux qui a baissé de près de 1,2 point en un an pour s’établir à 5,25%, ou dans la hausse de 7 points du taux de couverture qui s’améliore significativement au dessus de 87%. «Et quelle plus belle preuve de l’engouement pour le Groupe BMCE Bank que l’intérêt porté à notre titre par les investisseurs en Bourse», se réjouit Benjelloun. Le titre continue à figurer parmi les valeurs phares du marché boursier marocain: avec une croissance de près de 130%, à fin décembre 2007, l’action BMCE fait mieux que l’indice du marché (+34% pour le Masi) et l’indice du secteur bancaire (+53% en 2007).Le succès du titre est là pour durer. Le dividende par action distribué pour l’année de 2007 est de 30 DH, 20% de plus qu’une année auparavant. R. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc