×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résultat ONA 1993 : Bonification de l'activité, mais léger recul du bénéfice

    Par L'Economiste | Edition N°:155 Le 24/11/1994 | Partager

    L'ONA est en train de préparer un nouveau plan stratégique. Il sera articulé autour du développement de quatre métiers: mine, agro-alimentaire, finance et communication. Pour 1993, les résultats du Groupe sont en légère baisse, mais l'activité se maintient en hausse.

    A la clôture de l'exercice 93, le résultat net du Groupe ONA a connu une légère dépréciation par rapport à l'année précédente, indique le rapport annuel qui vient d'être distribué. II est passé de 817 millions de Dirhams à 760 millions, soit un recul de 7%. Selon le rapport, cette variation résulte en partie des restructurations financières et organisationnelles menées par le Groupe dans les activités internationales acquises en 1993, notamment la compagnie Optorg. Les autres indicateurs sont en revanche presque tous en hausse. Le chiffre d'affaires a progressé de 28% par rapport à 1992, passant de 16,3 milliards de DH à 20,9 milliards. Le pôle agro-alimentaire a généré 49% de ce chiffre d'affaires. Les pôles International, Financier et Mines contribuent respectivement à hauteur de 29, 15 et 5 %. La part du pôle technologie quant à elle se situe à 3%.

    Dividende: 12DH par action

    En 1993, le groupe a dégagé une valeur ajoutée de 5,4 milliards de Dirhams contre 3,9 milliards une année plus tôt, soit une croissance de 36%. Cette augmentation s'accompagne d'une appréciation du taux d'intégration qui est monté à 25,7% au lieu de 24,4% en 1992. Sur la même période, le cash-flow net a grimpé de 11% atteignant 1,9 milliard de Dirhams.

    En revanche, les investissements ont régressé de 10,1 %, se fixant à 1,9 milliard de Dirhams contre un peu plus de 2,1 milliards en 1992.

    Le pôle financier a drainé 729 millions de Dirhams et l'agro-alimentaire 661 millions. Pour le reste, 217 millions de Dirhams ont été consacrés à l'International, 181 millions aux Mines et 118 millions aux Hautes Technologies. Le rapport indique que les réalisations les plus significatives ont été, au cours de l'exercice, la finalisation du projet minier de Guemassa, l'extension de la capacité de trituration de Lesieur Cristal, la mise en place de la plate-forme de stockage de Rabat et la construction de l'hypermarché Marjane à Casablanca.

    Dans le sillage des résultats du Groupe, l'exercice 1993 a été aussi marqué par le recul du bénéfice net de ONA Holding qui s'est fixé à 157,9 millions de Dirhams contre 194 millions pour l'année précédente. D'après le rapport, "ce résultats s'explique principalement par la réalisation de plus values sur cession d'actifs, moins importantes en 1993".

    La baisse a toutefois été compensée par la croissance de 27% des revenus structurels (revenus du portefeuille et prestations de services). De fait, le résultat courant est monté à 77 millions de Dirhams contre 66 millions en 1992, soit une progression de 27%.

    Globalement, les frais généraux se sont élevés à 35 millions de Dirhams en progression de 13% par rapport à 1992. Dans le même sens, les frais financiers ont atteint 98 millions de Dirhams représentant près de 70% de la totalité des charges et 32% des revenus de ONA Holding. Ceci résulte de "l'augmentation des taux bancaires et du recours accru au financement externe pour suivre l'effort d'investissement", indique le rapport.

    Au titre de la rémunération du capital, un dividende de 12 Dirhams par action a été distribué pour les 9.542.082 actions anciennes. Les 954.208 émises lors de l'augmentation de capital et portant jouissance le 1er octobre 1993 ont bénéficié de 3 Dirhams.

    Hausse des participations

    Au cours de l'exercice, le portefeuille de ONA Holding s'est gonflé de 630 millions de Dirhams, en croissance de 23,7% par rapport à 1992, passant de 2.654 millions de Dirhams à 3.284 millions.

    Les nouvelles acquisitions sont montées à 734 millions de Dirhams, alors que les actions cédées se sont situées à 104 millions.

    Les acquisitions de nouvelles participations se soldent à 51 millions de Dirhams. Elles sont constituées de EIBM (16MDH), Ouled Taleb (17MDH), OMACI (13MDH) et SCI Selsabila (3MDH). La Holding a consacré 613 millions de Dirhams à la participation aux augmentations de capital des anciennes acquisitions. L'essentiel de cette enveloppe, 328 millions de Dirhams, est allé à ONA International . Cofarma a globalement reçu 148 millions de Dirhams, Marona 62 millions, Soread et Almar 34 et 32 millions.

    Le développement du portefeuille existant a pour sa part nécessité un déblocage de 70 millions de Dirhams consacrés au rachat d'actions Agma (14MDH), CAA (4MDH), Marona (14MH) et Cosumar (4MDH).

    En ce qui concerne les cessions de participations, elles portent sur Copesud pour une valeur de 14 millions de Dirhams. La même société enregistre une compression d'un montant équivalent suite à la fusion avec Marona. Les cessions de titres Agma se chiffrent à 45 millions de Dirhams et les ventes d'actions BMCI à 11 millions de Dirhams. Pour OMACI et C.A.A. la réduction du portefeuille représente 4 millions de Dirhams au niveau de chaque société.

    A.D.N.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc