×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Reprise des relations irano-japonaises

Par L'Economiste | Edition N°:577 Le 20/08/1999 | Partager

· Le Président iranien Mohammad Khatami a dénoncé l'attitude contradictoire des dirigeants américains

M. Masahito Kamoura, ministre japonais des Affaires Etrangères, s'est rendu lundi dernier à Téhéran. A l'occasion de sa visite qui s'est achevée hier, ce dernier en a profité pour jeter les bases d'une coopération économique et politique avec l'Iran.
Tokyo a déjà fait acte de bonne volonté en accordant un prêt à taux préférentiel à l'Iran pour la construction d'une centrale hydroélectrique sur la rivière Karun dans le Sud-Ouest. Montant du prêt: 705 milliards de Yens, soit 6,2 millions de Dollars.
Pour rappel, depuis 1995, le Japon avait suspendu l'octroi de nouveaux versements de prêts pour la construction de cette centrale hydroélectrique, sous la pression des Etats-Unis, ces derniers accusant l'Iran d'encourager le terrorisme.
M. Komoura et son homologue Kharazi ont aussi passé en revue la coopération économique et culturelle entre les deux pays avant de faire un tour d'horizon sur des questions politiques de la région.
Le ministre japonais a également rendu hommage à la "politique de détente" préconisée par Téhéran et notamment à son aide aux réfugiés afghans, et partagé la position de l'Iran sur l'Afghanistan.
En direction des Etats-Unis, le Président iranien Mohammad Khatami a dénoncé l'attitude contradictoire des dirigeants et estimé que "le mur de défiance persiste encore entre les deux pays". Il a qualifié cette attitude d'injuste, tout en soulignant son respect pour le peuple américain.
Le Président iranien a par la suite critiqué les dirigeants américains pour avoir accusé l'Iran de fabriquer des armes de destruction massive et de violation des droits de l'Homme.
Le Guide de la république islamique l'Ayatollah Ali Khamenei a pour sa part rejeté une nouvelle fois, lundi dernier, toute idée "de détente" dans les relations entre l'Iran et les Etats-Unis.
Il a tenu à souligner que "le problème des Iraniens avec les Etats-Unis n'est pas une question de détente. Tout progrès économique en Iran heurte les Etats-Unis et si le modèle islamique réussit en Iran, cela encouragera d'autres pays à nous suivre", a-t-il ajouté.

Wissal SEGRAOUI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc