×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:535 Le 23/06/1999 | Partager

    · Visite de M. Mohamed Benaïssa en Espagne
    Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération s'est rendu hier à Madrid pour une visite officielle de trois jours. Une rencontre est prévue entre M. Benaïssa et son homologue espagnol, M. Abel Matutes.
    Durant son séjour, le ministre marocain, qui sera accompagné d'une importante délégation, tiendra une réunion avec les représentants de la communauté marocaine installée en Espagne. Rappelons que M. Benaïssa a déjà rencontré, à deux reprises, M. Matutes en avril dernier, lors de la 3ème conférence ministérielle euro-méditeraneenne tenue à Stuttgart, puis au cours du même mois à Madrid à l'occasion de la réunion de haut niveau maroco-espagnole.

    · «Opération accueil-retour» pour les MRE
    Une commission nationale se réunira demain à Rabat pour définir les actions et les dispositions à prendre lors de l'opération accueil-retour de la communauté marocaine vivant à l'étranger. Elle sera présidée par M. Omar Azziman, président-délégué de la Fondation Hassan II.
    Rappelons qu'une première réunion avait eu lieu le 25 mai dernier à Grenade. Une commission mixte maroco-espagnole avait débattu des dispositifs à mettre en place pour l'opération transit.

    · Préparatifs au Conseil de l'UMA
    Le groupe des experts juridiques maghrébins a bouclé mardi dernier à Rabat ses travaux. Les résultats devront être soumis sous forme de projets de décisions, de conventions et de recommandations à la 7ème session du Conseil de la présidence de l'Union du Maghreb Arabe (UMA).
    Selon un communiqué du secrétariat de l'UMA, cette réunion, qui s'est déroulée en présence des représentants des pays de l'UMA, s'inscrit dans le cadre du programme maghrébin arrêté par le comité de suivi lors de sa 35ème session tenue à Alger à la mi-juin dernier.

    · Basri rencontre les Marocains d'Algérie...
    En marge de sa visite en Algérie, M. Driss Basri a rencontré la communauté marocaine établie dans ce pays au siège de la résidence du Maroc à Alger. Les conditions de vie des Marocains vivant dans ce pays ont été au centre des discussions. M. Basri a rappelé le rôle de la Fondation Hassan II et l'encadrement qu'elle pourra accorder aux Marocains résidant à l'étranger. Les diplômés-chômeurs vivant en Algérie ont exprimé leur désir de travailler au Maroc. Le ministre d'Etat leur a fait part de la vaste campagne initiée dernièrement à travers l'ensemble du territoire national pour la promotion de l'investissement et de l'emploi. Il a précisé que ces diplômés pourront tout naturellement bénéficier des fruits de cette opération.

    ·...réouverture des frontières prochainement
    Fermées depuis 1994, les frontières maroco-algériennes seront rouvertes prochainement. C'est ce qu'a affirmé M. Driss Basri lors de sa visite en Algérie. Une commission mixte sera réunie pour mettre en place un cadre favorisant le flux des personnes entre les deux pays.

    · Obsèques de feu Mohamed Arsalane El-Jadidi
    Les obsèques de feu Mohamed Arsalane El-Jadidi, secrétaire général du Parti National Démocrate (PND), décédé mardi matin à l'âge de 73 ans à la suite d'une longue maladie, ont eu lieu dans l'après-midi à Rabat. M. Arsalane avait occupé des postes ministériels durant les années 70 et 80. Il était également parlementaire et président de la Municipalité d'El Jadida. Il s'est retiré de la vie politique en 1997 à cause de sa maladie.


    France: Les fabricants de produits de Tabacs en justice


    C'EST la première fois en France que des fabricants de produits de tabacs vont être traînés en justice. Une société d'assurance-maladie les attaque pour leur responsabilité dans le développement du cancer. Les inculpés seront convoqués devant une juridiction civile. La Caisse d'Assurance-Maladie leur réclame 7,7 millions d'Euros (près de 80 millions de DH) de dommages et intérêts. Cette société d'assurances a déposé une plainte pénale en février dernier. L'objectif selon elle consiste d'une part à responsabiliser les fabricants d'un produit dangereux, cause de décès d'un grand nombre d'assurés. D'autre part, il s'agit d'inciter ces fabriquants à améliorer les mesures de prévention sanitaire pour réduire les risques causés par le tabagisme.
    Les statistiques en France font état de 60.000 décès à cause du tabagisme. L'usage du tabac tue un fumeur sur quatre. Selon les mêmes statistiques, les cigarettes réduisent l'espérance de vie de 8 ans en moyenne. Chez les fumeurs, 50% décéderont avant l'âge de 69 ans.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc